Rubriques




Se connecter à

Ces professionnels de la pêche artisanale innovent pour faire valoir leur métier et leur production

Sacré métier que celui de pêcheur artisanal. En plus des contraintes de la profession et de sa réputation parfois écornée, une difficulté s'ajoute: celle de la vente du poisson, notamment face aux produits proposés à bas coût dans les grandes surfaces. Certains mettent toutefois en œuvre des solutions pour convaincre les consommateurs. À La Seyne-sur-Mer, Manon Ranc-Bargas et sa famille font preuve d'ingéniosité.

Virginie Rabisse Publié le 30/07/2021 à 18:00, mis à jour le 30/07/2021 à 16:26
Les poissons destinés à la bouillabaisse sont parfois difficiles à vendre. La solution? Les proposer prêts à consommer. Photo V. R.

Vous voyez le cliché de la poissonnière, la voix criarde et le verbe haut? Eh bien Manon Ranc-Bargas, c’est tout l’inverse. Au petit port de Saint-Elme à La Seyne-sur-Mer, dans le Var, la jeune femme accueille ses clients d’un ton doux, calme. Ce n’est pourtant pas là que réside sa différence majeure avec les idées toutes faites: Manon ne vend pas des poissons "bruts", mais déjà cuisinés. Des plats préparés dans son foodtruck Lou bouan pei ("le bon poisson" en provençal), qui permettent de proposer la pêche de son mari, mais aussi de certains pêcheurs alentour.

"Elle valorise le poisson, tout en respectant la qualité de notre pêche", note Jérôme Bargas, l’époux de Manon. Une façon de dire qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même! Surtout dans un contexte où, il le reconnaît, "c’est difficile de vendre sa pêche artisanale". Sans parler de la mauvaise réputation dont pâtissent parfois ces professionnels, accusés de surpêche et/ou de dégradation du milieu marin.

Des difficultés indéniables, mais Manon ne veut pas voir "tout en noir" et "essaye de trouver des solutions". C’est ainsi qu’il y a dix ans, elle a créé son entreprise - d’abord un simple stand, puis de la cuisine à domicile avant que le foodtruck prenne le relai en 2019 - "pour écouler les poissons qui ne se vendaient pas". Saupes, rascasses, sarrans… ces espèces de roche qui entrent notamment dans la recette de la bouillabaisse.

 
Dans sa remorque, Manon Ranc-Bargas propose le poisson ramené par son mari pêcheur ainsi que ses collègues. Sa différence avec des étals classique? Ses poissons sont déjà cuisinés. Photo DR.

Manon fait ainsi découvrir des poissons, des manières de les consommer, mais aussi la pêche artisanale et ses traditions. Parce que pour elle, la transmission est prépondérante. Il faut dire que la femme de pêcheur est aussi fille et soeur de pêcheurs. Et qu’une pêche éthique et durable fait partie de son ADN. D’ailleurs son père Denis et son frère Olivier Ranc travaillent depuis plusieurs années avec Poiscaille.fr. Un site Internet lancé en 2015 qui favorise les circuits-courts de la mer à la façon des paniers de légumes.

Là aussi, l’objectif est de "vendre le poisson au prix juste dans le cadre d’une pêche durable et selon une philosophie slowfood", explique Denis Ranc. Comme un ambassadeur de la plateforme qui a conquis quelque 150 professionnels et 11.000 abonnés à travers la France, le pêcheur seynois note que Poiscaille permet aux consommateurs d’accéder à des produits de qualité, tout en assurant au pêcheur un revenu correct et en aidant à la protection de l’environnement. 

Le Varois considère dès lors que la balle est dans le camp des consommateurs. "Ce sont eux qui fixent une orientation. C’est pour ça qu’il faut qu’ils puissent choisir: le but c’est de les inciter à modifier leurs usages."

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.