“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Ces 30 kilomètres qui frisent l’incident diplomatique entre la France et Monaco

Mis à jour le 06/02/2021 à 16:04 Publié le 06/02/2021 à 16:03
Les déplacements sont interdits par la France au-delà d’un rayon de 30 kilomètres autour de la Principauté.

Les déplacements sont interdits par la France au-delà d’un rayon de 30 kilomètres autour de la Principauté. Photo Eric Ottino

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Ces 30 kilomètres qui frisent l’incident diplomatique entre la France et Monaco

La France limite les déplacements autour de Monaco à 30 km et 24 heures, sauf motif impérieux et PCR négatif. Entre frustration et peur des sanctions, des résidents de la Principauté l’ont mauvaise.

Injuste. Ridicule. Inapproprié. Ubuesque.

Les qualificatifs ne manquent pas aux résidents de la Principauté pour qualifier les nouvelles restrictions prises par la France pour limiter leurs déplacements.

Depuis le 1er février, les résidents – qu’ils soient Monégasques ou étrangers, y compris les Français – peuvent se rendre en France sans condition, mais seulement dans un rayon de 30 kilomètres autour de Monaco et pour moins de 24 heures.

Faute de quoi, ils doivent justifier d’un test PCR négatif de moins de 72 heures, à défaut d’un motif impérieux.

"Existe-t-il un variant monégasque du Covid qui justifie cela?", s’amuse même un internaute dans les commentaires d’un appel à témoins lancé par Monaco-Matin sur Facebook.

En sa qualité de présidente du groupe d’amitié entre la France et Monaco, la sénatrice des Alpes-Maritimes Dominique Estrosi-Sassone a annoncé jeudi soir, via un communiqué de presse, avoir écrit au gouvernement français pour lui demander de réétudier ces mesures de restriction.

« Force est de constater que la réciprocité des mesures a été négligée car la Principauté n’interdit pas l’accès aux Français à son territoire », souligne-t-elle, espérant que « le bon sens l’emportera ».

De son côté le gouvernement monégasque a déclaré vendredi au cours d’une conférence de presse, « nous avons appelé l’attention du gouvernement français sur ce point, nous n’avons pas de retour pour l’instant. »

Tout en annonçant que désormais tous les étrangers désirant entrer en Principauté devront justifier d’un test PCR négatif de moins de 72 heures. Sauf pour les travailleurs, les élèves et étudiants, ainsi que tous les Français qui pourront venir comme bon leur semble en Principauté.

À bon entendeur…

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.