Rubriques




Se connecter à

Ce que l'on sait et ce que l'on ignore encore à propos du pass sanitaire

Pour l'heure, rien n'est acté, la décision de sa mise en place et de ses contours dépendra du Parlement mais voici ce que l'on sait du pass sanitaire évoqué ce mercredi par Jean Castex.

Amandine Rebourg Publié le 28/04/2021 à 17:25, mis à jour le 28/04/2021 à 17:30
À l'aéroport de Nice. Illustration. Photo archives R. R.

La mise en place d'un pass sanitaire se précise... Ce mercredi 28 avril, dans le cadre de sa conférence de presse pour évoquer le projet de loi de sortie de "l'état d'urgence sanitaire" afin d'entrer le 2 juin prochain dans un "état de vigilance sanitaire". Un régime qui devrait durer jusqu'au 30 octobre prochain et qui devrait permettre la levée de restrictions de façon "progressive et phasée".

Ce texte permettra au gouvernement de lever certaines mesures restrictives et d'en réinstaurer, si la situation sanitaire le nécessite. Il permettra aussi d'organiser la réouverture des lieux recevant du public, comme les lieux culturels, les restaurants etc... Et il devrait encadrer, le fameux "pass sanitaire" dont on entend parler depuis un moment. 

Un pass sanitaire, pourquoi faire? 

D'après Jean Castex, ce pass sanitaire ne concernerait que les déplacements pour entrer et sortir du territoire français, "dans un premier temps". Ce texte lui permettra d'avoir un réel fondement législatif et devrait concerner: "les tests, la vaccination et les preuves que l'on n’est pas porteur du virus", si l'on veut entrer ou sortir du territoire. Une sorte de sésame qui nous permettra de prouver que l'on n’est pas porteur du virus ou que l'on est déjà immunisé. 

Seulement pour les déplacements? 

Mais ce pass sanitaire pourrait connaître d'autres champs d'applications que les simples déplacements d'un pays à un autre.  "Est-ce qu'il y aura d'autres usages?"s'est demandé Jean Castex, ce mercredi. "Nous devons en débattre dans le cadre de la stratégie que le président de la République va présenter incessamment. C'est le Parlement qui aura le dernier mot, a-t-il promis. C'est un élément de sécurité qui touche à nos libertés individuelles fondamentales. C'est normal que le Parlement s'en saisisse".

 

Il pourrait donc entrer en application dans d'autres circonstances, à commencer par les lieux culturels. "C'est un outil, il s'agit d'abord de le préparer techniquement, et de voir son acceptabilité par la population car ça pose des problèmes éthiques", avait expliqué Roselyne Bachelot. Et de lancer: "conditionner l'entrée dans un lieu de culture à un passeport sanitaire, j'avoue que j'ai beaucoup de mal". Mais "si c'était la condition pour faire fonctionner les lieux de culture, je crois que je transigerais avec mes principes".

Quand serait-il mis en place? 

Ce "nouvel outil", devrait entrer en vigueur au mois de juin, à l'issue du débat au Parlement, si celui-ci adopte cette mesure. Avec ce pass sanitaire, la France se mettrait en conformité avec la volonté européenne de faciliter les voyages dès cet été. La Commission européenne vise une entrée en vigueur à la fin juin du certificat sanitaire. "L’Union européenne a demandé à l’ensemble des pays d’être prêts pour le 17 juin", a expliqué ce mardi, Cédric O, secrétaire d'Etat en charge du numérique.  Chaque pays "aura son application, évidemment dans un format interopérable entre les pays européens", a détaillé dans le même temps, Jean-Baptiste Djebbari, ministre des Transports.

En réalité, il est déjà expérimenté ... 

Mais en France, il existe déjà et est en place, à titre expérimental sur certaines destinations. Ce dispositif en vigueur pour les vols à destination de la Corse, préfigure ce que pourrait être le futur certificat sanitaire européen qui doit faciliter le franchissement des frontières, lors des vacances estivales.

 

L'expérimentation doit s'étendre dans les prochaines semaines aux destinations outre-mer puis vers l'Allemagne, l'Espagne ou encore les Pays-Bas. L'application française de traçage des malades du Covid-19 TousAntiCovid intègre donc désormais un carnet permettant de prouver le résultat négatif d'un test de détection du virus responsable du Covid-19. 

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.