“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Cap-d'Ail négocie avec la Métropole pour toucher une partie des bénéfices des amendes de stationnement

Mis à jour le 20/10/2018 à 11:18 Publié le 20/10/2018 à 11:17
Les recettes des forfaits post-stationnement sont actuellement reversées à la Métropole.

Les recettes des forfaits post-stationnement sont actuellement reversées à la Métropole. Photo C.D.

Cap-d'Ail négocie avec la Métropole pour toucher une partie des bénéfices des amendes de stationnement

Le conseil municipal de Cap-d’Ail se réunissait mercredi pour un ordre du jour réduit mais important. Les élus devaient se prononcer avant tout sur le projet d’accord qui doit permettre à la Métropole de reverser à la commune une partie des sommes perçues grâce aux forfaits post-stationnement (FPS, nom moderne des contraventions pour stationnement non payé).

Un projet de contrat a été proposé par la Métropole et examiné par le conseil. Il prend en compte, entre autres variables, les nombreux coûts supportés par Cap-d’Ail autour de la mise en place du stationnement payant.

Un document très touffu qui ne se prononce pas encore sur la proportion qui sera reversée aux communes.

Cap-d’Ail espère toucher 50 % d’une somme totale qui devrait dépasser 300.000 euros en 2018. Le conseil l’a voté à l’unanimité.

Autre délibération: l’attribution d’une subvention pour la rénovation du foyer Sonacotra situé au-dessus de la Moyenne-Corniche. Une opération qui va permettre de transformer les 96 chambres du foyer en 96 studios et ainsi augmenter le nombre de logements sociaux de la commune.

Cap-d’Ail devrait ainsi passer la barre des 15 %. Un chiffre encore bien en dessous des 25% demandés par la loi et qui vaut chaque année à la ville une amende conséquente qui a d’ailleurs augmenté cette année de… 25 %.

Bonne nouvelle cependant: cette subvention allouée par la Ville sera déduite de l’amende globale. Grâce à cette participation, la ville de Cap-d’Ail disposera de sept studios dans le nouveau foyer rénové.


La suite du direct