Rubriques




Se connecter à

Au Larvotto, un bain d'hiver pour la bonne cause

Quelque 150 personnes se sont jetées à l'eau, hier matin, pour le traditionnel bain de Noël. Depuis onze ans, cette animation devenue tradition permet de soutenir des actions caritatives

Nicolas Hasson-Fauré Publié le 21/12/2015 à 05:03, mis à jour le 21/12/2015 à 05:03

Et d'un coup, tous se mettent à courir vers la mer. Ils rentrent dans l'eau claire et barbotent quelques minutes. Certains sont complètement immergés, d'autres seulement jusqu'à mi-cuisse, la taille ou le menton. La scène se déroule hier matin, sur la plage du Larvotto. Un 20 décembre.

Comme chaque année à la même époque depuis onze ans, l'association Les Amis du bain de Noël, en lien avec l'École Bleue de Pierre Frolla et le Centre de sauvetage aquatique de Monaco, a organisé son bain de Noël.

Quelque 150 personnes pas vraiment frileuses ont participé à cette action caritative. Tous les bénéfices - l'inscription, facultative, coûte dix euros - sont reversés à une association. Cette année, c'est Jeunesse et Avenir, qui finance les départs en vacances d'enfants dont les familles n'en ont pas forcément les moyens.

« Je pensais que ça allait être pire »

Le président Raymond Minioni jette un œil satisfait sur l'affluence. Même si, non, il ne se baignera pas. « L'eau est à 16 degrés », précise l'apnéiste Pierre Frolla, qui a animé l'avant-bain au micro. C'est trois degrés de mieux que l'an dernier. Et selon les baigneurs, l'estimation paraît crédible. « On ne va pas dire qu'elle était chaude mais je pensais que ça allait être pire », commente Yohann, 38 ans, de La Turbie, costume de père Noël trempé sur le dos. « En toute sincérité, j'y prenais goût à la fin », glisse-t-il. Le bain d'hiver lui a plu. Il recommencerait bien, « mais peut-être pas cette année ». Parfois, le plaisir est aussi dans la rareté.

 

« C'était froid, mais praticable, juge de son côté François, la quarantaine. L'eau n'était pas glacée ». L'élève de Pierre Frolla a fait le déplacement depuis Lyon. La température de l'eau serait même plutôt une bonne nouvelle. « Je me suis baigné à Marseille il y a une quinzaine de jours et l'eau était beaucoup plus froide, restitue-t-il. J'avais mis une combinaison, je ne suis pas maso ».

Bonne nouvelle, aussi, pour Patricia, 50 ans, de Monaco. « L'eau était super bonne », lance-t-elle. Elle juge avec le recul de celle qui vient là, à la même période, depuis trois ans. Et celle qui s'est baignée « jusqu'en novembre » a pu constater qu'effectivement, la mer était meilleure que l'an dernier.

Reste qu'un bain de Noël, c'est « revigorant ». Logique, pour un 20 décembre.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.