Arrêtés imposant le port du masque, des forces de l'ordre qui agiront avec "la plus grande fermeté"... Ce que demande Gérald Darmanin aux préfets pour le réveillon de la Saint-Sylvestre

Le ministre de l'Intérieur a demandé mardi aux préfets de prendre des mesures pour "dissuader les rassemblements" et imposer le port du masque en centre-ville, notamment pour la Saint-Sylvestre, face à la poussée fulgurante du variant Omicron en France.

La rédaction Publié le 28/12/2021 à 16:17, mis à jour le 28/12/2021 à 16:18
Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur. LUDOVIC MARIN/AFP

Le ministre de l'Intérieur a demandé mardi aux préfets de prendre des mesures pour "dissuader les rassemblements" et imposer le port du masque en centre-ville, notamment pour la Saint-Sylvestre, face à la poussée fulgurante du variant Omicron en France.

"La plus grande fermeté" est demandée aux forces de l'ordre 

"N'hésitez pas, au regard des circonstances locales, à interdire les activités qui ne vous sembleraient pas réunir les conditions permettant les respects des gestes barrières ou de la distanciation sociale", a indiqué Gérald Darmanin dans un télégramme aux préfets consulté par l'AFP.

Le ministre y demande aux forces de l'ordre "la plus grande fermeté" et une "présence suffisante" contre les rassemblements "spontanés" et pour garantir les mesures déjà annoncées par le gouvernement pour la nuit de vendredi à samedi, comme l'interdiction de la consommation d'alcool sur la voie publique.

"Vous imposerez par arrêté le port du masque dans les centres-villes..."

"Vous imposerez par arrêté le port du masque dans les centres-villes et dans les périmètres où des rassemblements spontanés sont susceptibles de se produire", ajoute-t-il en demandant aussi la limitation des transports publics pour "éviter le brassage de populations", notamment vendredi.

 

Le Premier ministre Jean Castex a demandé aux mairies de renoncer aux festivités du Nouvel-An, notamment aux concerts et feux d'artifice.

Sans aller jusqu'au couvre-feu le 31 décembre ou un report de la rentrée scolaire, il a annoncé lundi un retour des jauges fixées à 2.000 personnes maximum en intérieur et 5.000 en extérieur, le recours "obligatoire" au télétravail "là où c'est possible", l'interdiction des concerts debout et de la consommation debout dans les bars et cafés.

Par ailleurs, jusqu'à la fin de l'année, le ministre a demandé de renforcer la sécurité devant les lieux de culte en raison de la menace terroriste, comme il l'avait déjà fait mi-décembre.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.