“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

A Monaco, la Fondation Flavien contre le cancer infantile fête sa première année

Mis à jour le 05/10/2015 à 09:32 Publié le 05/10/2015 à 09:30
L'association créée par Denis Maccario (photo ci-dessus) a organisé hier une grande manifestation populaire, sur le parvis des Jardins d'Apolline, pour récolter des fonds et marquer sa première année d'action.

L'association créée par Denis Maccario (photo ci-dessus) a organisé hier une grande manifestation populaire, sur le parvis des Jardins d'Apolline, pour récolter des fonds et marquer sa première année d'action. Cyril Dodergny

A Monaco, la Fondation Flavien contre le cancer infantile fête sa première année

Il y a un an, Denis Maccario, créait la Fondation Flavien. Sa mission: encourager la recherche contre les cancers pédiatriques

Rares sont les actions en Principauté qui réussissent à fédérer autant de monde.

La Fondation Flavien est de celles-là. Engagée dans la lutte et la recherche contre les cancers pédiatriques, l'association célébrait hier sa première année d'existence avec une journée sportive d'animations pour récolter les fonds. Et qui a fait le plein de la mobilisation.

De quoi faire pétiller les yeux du président Denis Maccario, qui a initié cette fondation en souvenir de son fils, Flavien, emporté par la maladie.

"Changer les choses"

En une année d'existence, la fondation, qui compte 320 membres avec la couleur orange pour étendard, a développé ses missions: encourager la recherche sur les cancers pédiatriques et améliorer la qualité de vie des enfants atteints par la maladie.

En France en 2014, 2.500 enfants ont développé l'un des soixante cas de cancer infantile.

"Nous sommes là pour le faire entendre, en parler et tenter de changer les choses" a lancé au micro Denis Maccario, qui avait fédéré une centaine de bénévoles et autant d'entreprises hier pour réussir ce deuxième "Trott'n'roll", bardé d'animations familiales avec l'aide de superheros (Superman, Batman, Spiderman et Ironman) qui ont descendu en rappel les façades de l'immeuble.

Objectif: récolter des fonds qui iront en premier aider la recherche, pour trouver des traitements adaptés aux enfants, pour l'instant contraint à des traitements imaginés pour les adultes.

La fondation a financé en 2015 le travail d'une équipe de chercheurs à Bordeaux. Et un projet de recherche, en Principauté, pourrait voir le jour en 2016.

à partir de 1 €


La suite du direct