“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

PHOTOS. Les jeunes s’inspirent de l'univers de Folon au Pavillon Bosio

Mis à jour le 11/03/2020 à 09:18 Publié le 11/03/2020 à 08:08
Les œuvres des jeunes, inspirées des travaux de Jean-Michel Folon, sont à admirer au Pavillon Bosio jusqu’à vendredi.

Les œuvres des jeunes, inspirées des travaux de Jean-Michel Folon, sont à admirer au Pavillon Bosio jusqu’à vendredi. S.C.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

PHOTOS. Les jeunes s’inspirent de l'univers de Folon au Pavillon Bosio

Jusqu’au vendredi 13 mars, à Monaco, le Pavillon Bosio accueille l’exposition "Dans les pas de Folon", réalisée par des enfants de 7 à 16 ans. Immersion dans le monde coloré de l’artiste belge

Depuis lundi, le Pavillon Bosio met à l’honneur le travail de ses pensionnaires. Depuis un an, plus de soixante-dix enfants âgés de 7 à 16 ans se sont retrouvés une fois par semaine, pendant un peu plus d’une heure et demie, pour peindre, sculpter, décorer et donner vie à l’exposition Dans les pas de Folon, présentée jusqu’à vendredi.

Il y a deux ans, c’était autour du film Jean Cocteau, La Belle et la Bête (1946) que les jeunes avaient œuvré. Cette année fut donc celle consacrée à Jean-Michel Folon, célèbre peintre et sculpteur belge qui vécut et travailla pendant plus de vingt ans en Principauté, où il est d’ailleurs enterré. Avant de plonger tête baissée dans le travail de création, le Pavillon a organisé la visite de l’atelier de Folon sur le quai Antoine-1er de Monaco afin de permettre aux élèves de s’imprégner des réalisations de l’artiste. "L’idée n’était pas de calquer son travail, mais de permettre aux jeunes de s’inspirer de son univers, de laisser libre cours à leur fantaisie", détaille Laure Fissore, professeur de dessin.

Un beau travail, sur plusieurs supports

En présence de certains des élèves, ainsi que de leurs parents réunis autour d’un cocktail, Jeffrey Haines, le professeur de céramique s’est félicité de la tenue de l’exposition : "La plupart du temps le travail se fait en classe et reste entreposé sur des étagères. C’est pour cela que l’exposition des travaux est une bonne chose. Vraiment, profiter de voir tout ça ensemble c’est génial."

À l’image de l’artiste à qui l’on doit entre autres, le premier logo d’Apple, Mr Macintosh, en 1983, l’exposition a voulu rester fidèle à sa capacité à varier les supports de création. C’est ce qu’explique Laure Fissore : "On essaie de les faire travailler à partir de différentes méthodes comme par exemple l’aquarelle ou la sculpture, parce que c’est intéressant et que ça colle avec ce que faisait Folon. Ils ont aussi travaillé le bois et les objets en volume."

De ce fait, en se promenant dans la grande salle du Pavillon Bosio, on peut tomber nez à nez avec une baleine, admirer les bateaux de bois navigant sur une vague immobile, mais aussi découvrir des dizaines de cartes postales décorées en fonction du motif inscrit sur le timbre monégasque collé sur la carte. Le fruit d’une année de travail minutieux, de patience et de création est à admirer jusqu’à la fin de la semaine.

Les œuvres des jeunes, inspirées des travaux de Jean-Michel Folon, sont à admirer au Pavillon Bosio jusqu’à vendredi.
Les œuvres des jeunes, inspirées des travaux de Jean-Michel Folon, sont à admirer au Pavillon Bosio jusqu’à vendredi. S.C.
Les œuvres des jeunes, inspirées des travaux de Jean-Michel Folon, sont à admirer au Pavillon Bosio jusqu’à vendredi.
Les œuvres des jeunes, inspirées des travaux de Jean-Michel Folon, sont à admirer au Pavillon Bosio jusqu’à vendredi. S.C.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.