“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Les femmes de Rita Saitta s'exposent à Beausoleil

Mis à jour le 05/04/2016 à 05:10 Publié le 05/04/2016 à 05:10
Pour Rita Saitta, qui crée depuis son atelier à Beausoleil, la peinture est relaxante, lui fait perdre la notion du temps...

Pour Rita Saitta, qui crée depuis son atelier à Beausoleil, la peinture est relaxante, lui fait perdre la notion du temps... S. I.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les femmes de Rita Saitta s'exposent à Beausoleil

Des femmes aux regards intenses et énigmatiques ressortent d'Histoires - Le fil rouge, série de peintures et photographies signée Rita Saitta, exposée à la Galerie du Service culturel jusqu'au 29 avril.

Des femmes aux regards intenses et énigmatiques ressortent d'Histoires - Le fil rouge, série de peintures et photographies signée Rita Saitta, exposée à la Galerie du Service culturel jusqu'au 29 avril.

Cette artiste sicilienne aime peindre ou photographier les femmes, saisir un moment, un instant de vie. Elle s'est ainsi tissée un univers artistique où la femme est muse et dont le mystère, la complexité, la profondeur inspirent ses créations.

« Les yeux prédominent dans mes œuvres, j'aime observer les regards, car ils jouent le rôle de transmission : celle des émotions, de la personnalité, ils révèlent le fond d'une personne », explique Rita. « Le fil rouge est le fil conducteur entre la photo et la peinture. La couleur rouge représente ma passion pour le travail que je fais. J'aime le rouge, le blanc, le noir, les contrastes avec le fond sombre, des jeux d'ombres. »

En effet, le fil rouge se retrouve dans ses œuvres, parfois enroulé au bout d'une pelote. C'est aussi pour elle le fil de la vie, l'histoire d'une vie. Contrairement à la nature sicilienne, Rita, n'est pas dans l'extériorisation du sentiment, mais plutôt dans l'introspection, la recherche intérieure.

En même temps, elle préfère « laisser libre cours aux émotions, une libre interprétation à celui qui regarde les œuvres, que de donner des explications », dit-elle.

Un don de famille

Ses 16 peintures grand format sont réalisées à l'huile et en acrylique sur toile et sur bois, ses photographies en noir et blanc sont tirées avec un effet vieilli sur papier « Fine Art ».

Autodidacte, elle dessine depuis son enfance, un don de famille. Elle se porte dans un premier temps sur la photographie, « un art immédiat » pour lequel elle affectionne les contrastes du noir et blanc.

En peinture, elle débute dans l'abstrait, le surréalisme avant d'évoluer vers son style actuel.

Elle vit en France depuis six ans, dont trois sur la Côte d'Azur, elle se consacre entièrement à son art depuis 2011. Elle est devenue membre du Comité national monégasque de l'association internationale des arts plastiques auprès de l'Unesco.

Après ses débuts en Sicile, elle a exposé à Monaco, au Japon, en Allemagne, au Liechtenstein, à Milan...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.