Rubriques




Se connecter à

Christian Louboutin exposera ses plus belles créations l'été prochain à Monaco

Le créateur et chausseur sera au centre d’une grande exposition estivale au Grimaldi Forum. Il signera aussi la mise en scène du prochain Bal de la Rose au printemps, sur le thème Bollywood.

Cédric Verany Publié le 02/09/2021 à 10:13, mis à jour le 02/09/2021 à 10:13
Le célèbre créateur sera la star de l’été 2022 au Grimaldi Forum avec une exposition retraçant son travail. Photo courtesy Christian Louboutin

L’homme qui marche est reparti pieds nus. Dommage pour l’iconique sculpture de l’exposition Alberto Giacometti - fermée le 29 août après avoir accueilli 32 500 visiteurs - car son successeur l’an prochain est un créateur de chaussures tout aussi iconique.

Le Grimaldi Forum accueillera en effet en juillet 2022, pour son grand rendez-vous estival, une exposition consacrée au créateur Christian Louboutin. Un chausseur reconnaissable entre mille pour avoir institué une semelle rouge au revers de ses escarpins.

Une nouvelle version de l’exposition parisienne

Présentée au Palais de la Porte Dorée à Paris au printemps 2020, l’exposition Christian Louboutin: l’Exhibitionniste n’a pas eu le succès espéré à cause de la pandémie. Elle sera remaniée par son scénographe, Olivier Gabet, pour une version 2022 à la sauce monégasque.

 

"C’est un projet festif, amusant, qui convient à une saison estivale, se réjouit Sylvie Biancheri, directrice générale du Grimaldi Forum. La scénographie très riche compte beaucoup de surprises pour saisir l’univers et les sources d’inspiration du créateur, qui connaît bien la région".

En effet, complice de la princesse Caroline pendant plusieurs années dans le jury du concours international de bouquets, Christian Louboutin est un habitué de Monaco, où il possède une boutique, avenue de Grande-Bretagne.

L’année 2022 devrait être placée sous le signe de sa créativité en Principauté. Il doit en effet être le directeur artistique du 66e Bal de la Rose, annulé en 2020 et 2021 et qui devrait avoir lieu au printemps 2022, sur le thème de Bollywood.

Une manière d’amorcer son exposition estivale. Pour le Grimaldi Forum, ce projet est aussi une belle opportunité. Normalement, le bâtiment n’aurait pas pu accueillir d’événement culturel à l’été 2022 pour cause technique. "Le chantier de l’extension en mer se rapproche de nous et pénétrera dans notre bâtiment à l’été 2022. Des travaux sont à prévoir sur plusieurs niveaux qui mobilisent des réseaux. On ne pourra pas fonctionner à plein régime l’été prochain".

 

L’exposition Louboutin n’occupera donc pas autant d’espace qu’une exposition estivale classique, mais elle pourra se tenir. "C’est l’essentiel, confirme Sylvie Biancheri. Déjà que nous avons été absents de la scène culturelle à cause de la crise en 2020, nous sommes contents de pouvoir proposer un projet pour 2022".

Sylvie Biancheri, directrice générale du Grimaldi Forum Photo G.F..

Sylvie Biancheri, directrice générale du Grimaldi Forum: "L’activité reprend, mais nous restons très prudents"

Avec 32.500 visiteurs pour Giacometti, l’été semble plutôt réussi pour votre établissement ?
Nous sommes assez contents. Étant donné la qualité de l’exposition, on aurait pu faire bien davantage dans un été normal mais on est déjà très contents dans un été anormal avec la quatrième vague, les passes sanitaires, les restrictions nombreuses. Au-delà du chiffre, nous sommes heureux aussi de la grande satisfaction de nos visiteurs et de gens spécialisés qui ont trouvé l’exposition formidable. Nous sommes contents d’être revenus sur la scène culturelle de cette façon.

Un prélude à un automne à l’activité intense…
En effet, nous accueillons tous les gros salons habituels de la rentrée et ceux du printemps qui n’avaient pas pu se tenir. Le tout en trois mois ! C’est un challenge pour toutes les équipes et nous avons dû serrer au maximum les calendriers de montage et démontage des congrès. On va relever ce défi. Tout le monde y travaille depuis le début du mois d’août. Mais on ne va pas se plaindre !

Les manifestations se tiennent-elles dans un format classique ou bien réduit eu égard à la crise?
Non, il n’y a pas de réduction d’occupation d’espaces. Ce que nos clients anticipent, c’est un nombre de visiteurs moins important. Les conditions de voyages sur les longues distances restent compliquées. Mais c’était absolument indispensable pour eux de faire ces événements, car il y a une demande.

Le pass sanitaire sera-t-il demandé pour tous ces événements?
Oui, il sera obligatoire, tout comme le contrôle d’identité que nous imposons à la demande des autorités. C’est une grosse logistique, même si le contrôle d’un pass n’est pas plus long qu’une prise de température comme nous faisions depuis le début de la pandémie aux entrées du bâtiment. On ne fera pas les deux. L’un se substitue à l’autre. Et des équipes sensibiliseront le public dans les files d’attente à préparer leurs pièces d’identité pour contrôle. Ce sera aussi le cas pour les concerts, comme pour celui de Julien Clerc le 11 septembre.

Avez-vous déjà perspectives précises pour votre activité en 2022?
Nos événements récurrents sont déjà positionnés. Puis nous avons beaucoup d’options, quelques contrats signés. Je ne suis pas trop inquiète, le téléphone sonne toujours, même si l’ensemble des organisateurs attendent l’automne pour voir comment ça va se passer. Tout le monde a tiré des enseignements de ces vagues successives qui nous ont contrariés dans le déroulement normal de notre activité. Nous restons d’ailleurs très prudents. Aujourd’hui nous sommes contents, mais si nous devons faire face à un nouveau variant dans un mois, ça peut à nouveau tout bouleverser. Je suis toujours résolument optimiste mais la dernière année m’a montré que ce n’était pas si simple.

Claude Monet en 2023, William Turner en 2024

Sylvie Biancheri rassure les amateurs, il y aura bien toujours à l’avenir des expositions patrimoniales ou consacrées à des civilisations au Grimaldi Forum. Mais les opportunités font que les grands rendez-vous estivaux des prochaines années mettront à l’honneur plutôt des artistes majeurs.

Après Christian Louboutin, en 2023, l’équipe du Forum proposera Monet: capturer le soleil, une exposition consacrée au travail de Claude Monet, avec une centaine de toiles du peintre présentées à Monaco.

"Des thématiques comme celle-là, il ne faut pas la laisser passer. Cela fait trois ans que nous travaillons sur cette exposition. Le musée Marmottan Monet mettra à notre disposition un nombre significatif d’œuvres. Et nous aurons des prêts de grandes collections publiques et privées du monde entier".

Un partenariat avec la Tate Modern

Après les créations de l’impressionniste, ce sont les toiles de William Turner qui lui succéderont, en 2024. Le Grimaldi Forum a signé un accord avec la Tate Modern à Londres pour accueillir une série de grands formats du Britannique qui a imprégné l’histoire de l’art de ses paysages au début du XIXe siècle.

"C’est un projet plus large qu’une monographie, précise Sylvie Biancheri. Le thème sera de rapprocher le travail d’artistes contemporains inspirés par des paysages iconiques de Turner".

Un projet à la résonance internationale attendue.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.