“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

6 bonnes raisons d’aller à la première Fête du Musée, ce samedi à Monaco

Mis à jour le 23/04/2019 à 16:54 Publié le 22/04/2019 à 10:33
Le musée océanographique de Monaco.

Le musée océanographique de Monaco. Photo T.P.

6 bonnes raisons d’aller à la première Fête du Musée, ce samedi à Monaco

Ce samedi, l’Institut océanographique organise une journée d’animations autour de la préservation des océans. Un nouvel espace dédié aux tortues marines sera présenté au public.

"La Fête du Musée est une occasion formidable de rassembler et fédérer la communauté locale autour de l’océan, dans une ambiance conviviale, festive et engageante." Voilà en quelques mots, prononcés par Leila Elling, présidente de l’association des Amis du Musée Océanographique de Monaco, à quoi il faut s’attendre pour la première édition de la Fête du Musée, ce samedi.

Outre le nouvel espace sur les tortues marines dévoilé au public, la rédaction de Monaco-Matin vous donne cinq autres bonnes raisons de vous rendre dans cet antre de la préservation des océans. Pour aiguiser votre conscience écologique et forger votre culture générale.1. les requins nourris sous vos yeux

D’ordinaire, il est possible de nourrir les pensionnaires du Musée océanographique pour quelques euros de plus. Ce samedi, vous pourrez tout simplement assister à ce moment rare et privilégié.

D’abord, dès 10h30, une animation aura lieu devant la nouvelle cuisine des tortues. Puis, les visiteurs pourront contempler les requins, tortues du tout nouvel espace Odyssée, mais aussi poissons-clowns et piranhas se délecter des mets préparés par les équipes du Musée.

"Que les gens se rassurent, les poissons n’auront pas d’overdose de nourriture. Il y a différents créneaux organisés durant cette journée", sourit Céline Caron, secrétaire général de l’Institut océanographique.

2. Un nouvel espace ouvert au public

L’Institut océanographique profite de cette journée festive pour dévoiler aux visiteurs son nouvel espace, L’Odyssée des tortues marines. 550m² dans l’aile ouest, où le public embarquera dans un fabuleux voyage.

Sera sensibilisé à la fragilité de ces espèces dans les mers et océans, rendus hostiles par l’homme, et la nécessité cruciale de s’engager pour leur protection. Ce sera aussi l’occasion de découvrir la cuisine du musée - où chaque année 500 kg de nourriture sont distribués aux 6.000 pensionnaires - un bassin de réhabilitation en plein air de 160m3 avec deux tortues.

À côté, le centre monégasque de soins des espèces marines est opérationnel depuis mars mais, malheureusement, inaccessible au public. C’est là, dans plusieurs bassins, que seront chouchoutés les animaux marins récupérés au large, dans un état critique, après avoir ingurgité du plastique ou été percutés par des bateaux passant dans leur sillage.

3. Des animations gratuites

De 10 heures à 19 heures, pléthore d’animations gratuites [elles sont incluses dans le billet d’entrée*] auront lieu sur le thème de la préservation des océans. Dès le parvis, on retrouvera le stand de la Transition énergétique qui proposera des alternatives au plastique.

À l’intérieur, il y aura du choix pour occuper votre progéniture: performances artistiques, bricolage écologique, jeux de société, cours de peinture avec Anthony Alberti (Mr OneTeas), documentation pédagogique. Sur la terrasse, bien aidé par le son d’un DJ, il sera possible de fabriquer son propre smoothie en pédalant sur un vélo.

"Un voyage en profondeur quant aux conséquences de la pollution sonore dans nos océans sera proposé par Michel André, rajoute Céline Caron, secrétaire général de l’Institut. Sans oublier le coin des promesses. Les visiteurs pourront se filmer devant un écran interactif et faire des promesses sur leurs actions futures pour préserver les océans. On mettra les vidéos sur nos réseaux sociaux."

*Tarifs : 14e adulte, 10e jeune, 7e enfant.

4. Un concert de The Voice Kids

De 14 heures à 14h20, sur la terrasse du Musée océanographique, Madison, Carla et Talisa, trois jeunes prodiges du chant révélées par l’émission The Voice Kids, useront de leur plus bel organe lors d’un concert qui s’annonce déjà enchanteur avec une vue plongeante sur la Grande bleue.

5. Un tête à tête avec les experts

"Ces experts que l’on croise d’habitude dans des conférences pointues discuteront avec enfants et adultes en vulgarisant leurs propos. Ces derniers pourront, à leur niveau, leur poser des questions en fonction de leurs réflexions personnelles", détaille Céline Caron, secrétaire général de l’Institut océanographique.

Ainsi, moult sujets seront abordés en détails par ces spécialistes de l’immensité bleue, dont beaucoup sont des locaux: le nettoyage de notre océan, la tortue Rana, habiter la mer, de la forêts aux océans, le plastique, quinze ans dans la sensibilisation en Principauté, rencontre avec le Pirate des Abysses - bateau de Pierre Frolla.

Bref, de quoi parfaire ces connaissances et mieux prendre conscience de la nécessité de protéger nos océans.

6. Une soirée chic & cool

La Fête se poursuivra dès 19h30 au Musée, rarement ouvert en nocturne hormis pour les privatisations mondaines. Le thème? "Island Chic & Cool".

Les visiteurs, prêts à débourser la coquette somme de 140 euros (*), embarqueront pour un surprenant dîner gastronomique vegan, concocté par le chef Willy Berton du Vegan Gorilla, aux sons du Beatles Band "The Lad’s". Avant qu’un DJ ne prenne le relais sur le dancefloor. On y croisera l’artiste aborigène de l’île Badu (Australie), Alick Tipoti, sensible à la protection de la biodiversité marine.

*Pour réserver, se rendre sur le Facebook "Association des Amis du Musée océanographique de Monaco".


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct