“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Coup d'envoi ce matin du 12e International Jumping de Monaco

Mis à jour le 23/06/2017 à 11:44 Publié le 23/06/2017 à 05:01
Simon Delestre voudra faire aussi bien qu'à Cannes il y a quinze jours, où il avait terminé à la seconde place.

Simon Delestre voudra faire aussi bien qu'à Cannes il y a quinze jours, où il avait terminé à la seconde place. Photo Patrice Lapoirie

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Coup d'envoi ce matin du 12e International Jumping de Monaco

Les meilleurs cavaliers et chevaux de la planète envahissent le port Hercule de Monaco pour l'étape la plus glamour du circuit mondial. Tour d'horizon d'un évènement à ne pas manquer

Septième des quinze étapes du Longines Global Champions Tour (la deuxième française après Cannes et avant Paris), l'International Jumping de Monaco accueille à partir d'aujourd'hui et jusqu'à dimanche les cracks du saut d'obstacle. Au programme de ces 3 jours, 15 épreuves (dont les principales en nocturne) qui, à n'en pas douter, seront spectaculaires. Voici nos raisons d'y aller. Et au galop.

Il y aura à Monaco tout simplement ce qui se fait de mieux sur la planète. Six des dix meilleurs cavaliers du monde, dont les numéros 1 et 2 Kent Farrington et Daniel Heusser seront présents en Principauté.

Si le gagnant de l'an passé Emanuele Gaudiano ne remettra pas son titre en jeu, Scott Brash, vainqueur en 2015 et Bassam Hassan Mohammed (2014) voudront ajouter une deuxième fois leur nom au palmarès de ce circuit, le plus doté au monde (715.000 euros).

Autre enjeu de taille, la lutte pour la victoire finale (et sa bourse monstrueuse d'1 millions d'euros !) du Global Champions Tour. Les deux premiers au classement absents, le trio de poursuivants Van der Vleuten, Ahlmann et Zorzi voudront grappiller des points pour se replacer avant la mi-saison.

Dans ce lot de talentueux cavaliers, la délégation tricolore, plutôt en retrait depuis le début de l'année, vient sur le Rocher avec de belles ambitions. A commencer par le numéro 7 mondial Kevin Staut. Le Français retrouve une piste qu'il apprécie beaucoup après y avoir brillé en 2012. Simon Delestre, deuxième au Jumping de Cannes il y a 15 jours, voudra confirmer son bon état de forme, tandis que l'élégant champion olympique de saut d'obstacle par équipes à Rio Roger-Yves Bost est capable de créer la surprise sur ce parcours très technique.

Spectacle assuré

Le jumping, installé comme chaque année au port Hercule, au pied du Palais Princier, est aux yeux de beaucoup l'un des plus beaux du circuit mondial, mais également l'un des plus difficiles. La piste, très courte et exiguë (2025m2), demande aux cavaliers une maîtrise et une technique au-dessus de la moyenne pour se défaire des difficultés disséminées dans les parcours concoctés par le chef de piste belge Luc Musette. De quoi garantir une bonne dose de frissons et de spectacle.

Outre les épreuves classiques, ainsi que la toujours très appréciée Pro-Am Cup, compétition parrainée par Charlotte Casiraghi, où amateurs et stars internationales se relaient, il y a un concept qui devrait cette année encore faire le bonheur des spectateurs. Imaginée en 2016 par Jan Tops, le créateur du Longines Global Champions Tour, la Global Champions League met en scène 18 équipes de cinq couples de différentes nationalités comprenant au maximum deux cavaliers du Top 30 mondial et au minimum un cavalier de moins de 25 ans. La compétition se déroule sur 2 manches en 2 jours. Son format, comparable au sport automobile, fait la part belle aux stratégies d'équipes et aux calculs tactiques. Rares surtout sont les occasions de voir les meilleurs cavaliers de différents pays s'unir pour la victoire.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.