“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

WEB SERIE, épisode 1. Suivez en vidéo l’évolution d’une famille vers le zéro déchet

Mis à jour le 29/11/2019 à 14:45 Publié le 28/11/2019 à 18:00
A Cagnes, la famille Tinet a six mois pour faire diminuer le volume de ses déchets.

A Cagnes, la famille Tinet a six mois pour faire diminuer le volume de ses déchets. Visuel Fernandes/Bottier

WEB SERIE, épisode 1. Suivez en vidéo l’évolution d’une famille vers le zéro déchet

Dans la famille Tinet, je demande la mère, Natacha, l'ado, Ana et la p'tite dernière, Ambre. Jusqu’au printemps prochain, #Solutions et Kids-Matin (le site d'infos pour les 7 - 12 ans du groupe Nice-Matin) en font les stars d’une web-série sur la réduction du volume de nos poubelles. Car ce trio fait partie des cinquante foyers de Cagnes-sur-Mer inscrits au défi "Famille zéro-déchet" lancé par la municipalité en septembre dernier, en partenariat avec l’association vençoise VIE initiatives environnement.

Chez Natacha, on remplit chaque semaine une poubelle jaune d’emballages, trois à quatre sacs d’ordures ménagères et on met au tri environ un sac de verre. Parisienne installée depuis juillet à Cagnes-sur-Mer avec son mari et ses trois filles, cette quadra ultra-motivée a souhaité profiter de ce déménagement pour changer ses habitudes. Une idée qui s’est invitée sous son nez un matin de septembre...

 

"En lisant Nice-Matin, je suis tombée sur un article annonçant que la mairie cherchait des familles volontaires pour réduire leurs poubelles", explique celle qui n’a "rien, à la base, de la militante écolo". "À Paris, j’étais pas du tout dans ce genre de démarche. Mais, une fois ici, j’ai eu envie de changer de valeurs", affirme-t-elle.

40 % de déchets en moins en compostant

 

Coachée par l’association VIE, qui propose aux participants une réunion thématique par mois bourrée de conseils pratiques, Natacha a jusqu’à la fin du mois de mars pour changer les habitudes de son foyer.

Dans ce premier épisode, la mère et sa benjamine volubile installent un composteur de déchets verts dans leur jardin. "Avant même de m’inscrire au défi, je savais que composter était essentiel pour réduire ma poubelle", glisse Natacha.

Tout juste : rendre à la terre les déchets ménagers qui le permettent réduit d’environ 40 % la quantité de détritus d’un foyer, selon VIE. Pour environ 15 €, les filles ont pu se procurer un composteur en kit au siège de la métropole Nice Côte d’Azur, dont dépend leur ville. 

Natacha et sa fille, Ambre, 10 ans, comptent sur ce composteur pour faire diminuer le volume de leurs poubelles.
Natacha et sa fille, Ambre, 10 ans, comptent sur ce composteur pour faire diminuer le volume de leurs poubelles. Photo Franck Fernandes/Nice-Matin

La réunion de novembre, proposée par l’association, était consacrée à cette thématique. Car composter réclame quelques notions.

Pour que le mélange se transforme bien en fertilisant pour la terre, il faut y mettre environ 1/3 de "déchets verts" (restes de fruits, de légumes, gazon, coquilles d’œufs…), gorgés d’eau et riches en azote, et 2/3 de "déchets bruns" (feuilles, sciure, marc de café, papier, cheveux…), des matières sèches et dégageant du carbone.

Introduites par alternance en couches successives et détaillées en petits morceaux, ces matières créeront l’équilibre nécessaire à la constitution d’un bon compost, dans un délai de trois mois à trois… ans.

Chez les Tinet, novices en la matière, l’équipement sera-t-il monté facilement ? Ambre participera-t-elle à son entretien ? Les réponses sont dans le premier épisode de "Famille zéro déchets, le défi".


Dans le prochain épisode de "Famille zéro déchet, le défi", apprenez à fabriquer votre lessive liquide maison.

"Famille zéro-déchet, le défi". Episode 1 : le composteur. Réalisation: Aurélie Selvi & Franck Fernandes.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.