“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Une rafale descendante s'est abattue sur le Mentonnais

Mis à jour le 18/07/2018 à 05:10 Publié le 18/07/2018 à 05:10

Une rafale descendante s'est abattue sur le Mentonnais

Lundi, en fin d'après-midi, un phénomène météorologique violent a mis à mal de nombreux quartiers de Menton et de Roquebrune. Selon les spécialistes, il s'agit d'une puissante rafale et non d'une mini-tornade

Lundi, vers 17 heures, le ciel s'est soudain obscurci, au moment où de violentes précipitations se sont abattues sur le Mentonnais, occasionnant de très nombreux dégâts matériels dans les quartiers du val de Gorbio, du Borrigo et du Careï à Menton, mais aussi à La Turbie, Roquebrune-Cap-Martin et jusqu'à Sospel. Des pluies très violentes auxquelles se sont ajoutées d'intenses rafales de vent. Depuis hier, les bénévoles de l'association « Nice Météo » cherchent à expliquer ce phénomène météorologique, en menant des enquêtes de terrain, mais aussi grâce à la collaboration de nombreux internautes mentonnais encore choqués et prêts à livrer leurs témoignages.

Un couloir large de plus d'un kilomètre

Les spécialistes ont ainsi pu définir un couloir s'étendant sur plus d'un kilomètre de largeur entre Roquebrune, le val des Castagnins, les Cabrolles, l'avenue des Acacias et le Careï (jusqu'aux Ciappes). Avec des points très violents au niveau de la mairie et du Tennis Club de Roquebrune, la route de Gorbio, le haut Borrigo et une grande partie du Careï.

« D'après nos constatations sur le terrain et notre station météo sur Menton, la localisation et l'étendue des dégâts nous font penser qu'il s'agit plutôt d'une rafale descendante que d'une mini-tornade, cette dernière étant un phénomène très localisé, se déplaçant dans un couloir plus fin et ascensionnel » explique Antony Brunain, l'un des spécialistes et fondateur de la page Nice Météo qui livrait, hier, ses premières conclusions. « En effet, ces deux phénomènes sont souvent confondus à tort, or là, tous les éléments sont en faveur d'un courant aérien descendant intense sous un orage ». En surface, ce courant produit des vents violents, formé par la descente des précipitations et d'air plus froid et sec. Une fois au sol, la rafale s'étale horizontalement et se propage sur une plus ou moins large étendue.

La station météo a enregistré des pics de rafales à Menton à 103 km/heure, tandis qu'à Sospel, les vents ont atteint les 120 km/heure ! N'occasionnant heureusement dans le village de la Bévéra que peu de dégâts, exceptés des problèmes de réseau téléphonique !

Côté précipitations, Antony Brunain précise : « Il a plu 20 litres au m2 en 30 minutes, soit l'équivalent d'un mois de pluie en juillet ! C'est un très gros orage de fin d'été »

À Menton, des riverains témoignaient, hier, sur le site Facebook de l'association « Nice Météo » : « J'habite sur les hauteurs de l'avenue des Alliés : en 5 minutes, les chaises, la table et les parasols ont volé dans le jardin… » « Route de Gorbio, en quelques instants, tout a été détruit dans notre jardin, le mobilier, les haies, le jacuzzi qui a complètement volé en éclats, le chalet a été endommagé ainsi que notre voiture par la chute d'une table d'un étage… » Hier, Franck Roturier, chef du service des Espaces verts de la ville de Menton, faisait un état des lieux, déplorant notamment le déracinement d'un gigantesque chêne au Suillet, mais également les arbres cassés ou arrachés au jardin Serre de la Madone, les jacarandas déracinés de l'avenue des Acacias, et les dégâts route du Mont-Gros, route des Ciappes et dans le Careï.

Les bénévoles de Nice Météo précisent qu'ils continuent de recueillir des éléments et témoignages via nice.meteo06@gmail.com


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.