“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Une Fashion week aux accents environnementaux

Mis à jour le 03/05/2019 à 10:18 Publié le 03/05/2019 à 10:18
Comme l’an passé, c’est sous le chapiteau de Fontvieille que s’enchaîneront les défilés.

Comme l’an passé, c’est sous le chapiteau de Fontvieille que s’enchaîneront les défilés. archives Jean-François Ottonello

Une Fashion week aux accents environnementaux

Pour la 7e edition, la Chambre monégasque de la mode, qui l’organise, entend mettre en avant des stylistes qui ont integré le souci de préservation environnemental dans leurs créations

On n’est pas encore à Paris, à Milan ou à New York, mais pour sa septième édition, la Monte-Carlo Fashion Week tient le cap et mettra la création en avant pour ce rendez-vous annuel, annoncé du 15 au 19 mai.

« Nous avons plus de 40 marques qui nous ont fait confiance cette année », se réjouit Federica Nardoni Spinetta qui préside la Chambre monégasque de la mode, qui célèbre cette année, déjà, son dixième anniversaire. « Au fil des années, nous avons réussi à être reconnus, ce qui nous permet de nous étendre un peu plus à chaque édition ». Et pour cette septième Fashion Week en Principauté, le chapiteau de Fontvieille, le Yacht-club et le Musée océanographique accueilleront tour à tour les temps forts de la manifestation.

Alberta Ferretti invitée d’honneur

L’invitée d’honneur sera cette année Alberta Ferretti. La styliste italienne, connue pour ses vêtements symboles de féminité et sensualité, en profitera pour présenter sa collection croisière 2020, au cours d’un défilé, le 18 mai, dans le cadre, bien à propos, du Yacht-club de Monaco.

Sous le chapiteau, en parallèle, le catwalk sera installé pendant cinq jours pour permettre aux créateurs de faire défiler leurs mannequins dans un « fashion village ».

Et au Musée océanographique, le temple de la mer deviendra temple de la mode, le 17 mai pour la Fashion Award Ceremony. L’occasion d’honorer des professionnels du monde de la mode. Notamment ceux qui ont intégré les contraintes environnementales et écologiques à leurs processus de création.

« Depuis l’an passé, nous avons choisi de mettre en avant une mode éthique et durable et de récompenser ceux qui s’engagent pour la planète », continue Federica Nardoni Spinetta. Qui recherche parmi les marques émergentes, cet aspect chez les créateurs.

En coulisses, la Fashion Week monégasque réunie, outre des passionnés, des acheteurs de la mode qui viennent faire leur marché.

Et pour soutenir la nouvelle génération, cette année, les organisateurs ouvriront le 15 mai cette édition avec la finale du « Mark challenge ».

Organisé par l’Université internationale de Monaco, ce concours permet à des étudiants de présenter une idée de création d’entreprise dans le domaine du luxe ou haut de gamme à un panel professionnel d’investisseurs potentiels et de dirigeants du secteur. Ce challenge a opposé au départ cinquante et une écoles de commerce et universités de dix-sept pays différents. Soixante-sept projets ont été soumis au concours et après délibération du jury, les sept équipes finalistes auront la chance de présenter leur projet à Monaco.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct