“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Une carte interactive de cadastre solaire pour Monaco La Principauté veut investir dans le solaire

Mis à jour le 01/07/2017 à 05:25 Publié le 01/07/2017 à 05:25
La société recherche trois ou quatre sites en France, à l'image de cette ferme photovoltaïque, à acquérir.

La société recherche trois ou quatre sites en France, à l'image de cette ferme photovoltaïque, à acquérir. archives Nice-Matin

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Une carte interactive de cadastre solaire pour Monaco La Principauté veut investir dans le solaire

Via une société mixte créée entre la SMEG et le gouvernement monégasque, l'objectif affiché est d'investir dans des sites de production d'énergie renouvelable en France

L'accord vient d'être conclu. Le gouvernement princier et la Société monégasque de l'électricité et du gaz (SMEG) ont choisi de s'allier pour créer une société mixte - encore sans nom - mais avec un objectif bien précis : investir dans des sites de production d'énergie renouvelable. « Une manière de sécuriser à long terme la production d'énergie verte pour fournir la Principauté » souligne Marie-Pierre Gramaglia, conseiller de gouvernement-ministre de l'Équipement, de l'Environnement et de l'Urbanisme.

Autonomie un jour ?

L'équipe mise en place pour ce projet se donne dix-huit mois pour trouver trois ou quatre sites où investir. « La volonté est de prendre des parts dans la production, dans des cibles identifiées d'actifs en France » continue Jean-Luc Nguyen, directeur de la mission pour la Transition énergétique. « Surtout que l'énergie solaire est bien adaptée à notre courbe de consommation, car nos pics sont en journée ».

Aujourd'hui, la Principauté achète son électricité en France, et affiche un besoin de 550 gigawaters par an. « Notre intention serait un jour de pouvoir disposer de capacités de production, avec ces investissements, pour subvenir à terme à nos besoins de consommation » explique Thomas Battaglione, administrateur-directeur général de la SMEG. Un souhait virtuel pour le moment. Pour exemple, à la seule énergie solaire, il faudrait 4 kilomètres de panneaux photovoltaïques pour fournir Monaco à l'année.

« Ce que nous voulons, c'est développer des actifs sur le marché français que nous connaissons bien et qui pourraient fournir environ 10 % de la production nécessaire en Principauté. Nous pourrons négocier les coûts de production », continue Thomas Battaglione.

Les perspectives aujourd'hui sont des visées vers une centrale photovoltaïque dans le Var, et deux autres projets dans le Sud-Est de la France.

C'est une des premières actions concrètes du Livre Blanc pour la transition énergétique et l'augmentation de la production locale d'énergie renouvelable. Depuis jeudi, la Principauté dispose d'une carte de cadastre solaire. « Un outil novateur qui permet d'identifier les surfaces exploitables et le pourcentage d'ensoleillement de zones où il est possible d'installer des panneaux photovoltaïques » explique Marie-Pierre Gramaglia.

Vu la densité en construction du pays et du nombre de bâtiments, c'est sur les toits des immeubles que la partition se joue, pour calculer les possibilités.

Techniquement comment se servir de cette carte de cadastre solaire ? Il suffit de se connecter sur le site www.cadastresolaire.mc et d'entrer son adresse en Principauté. La carte interactive repère alors le site et montre le potentiel réel de production solaire de chaque toiture, tenant compte de l'orientation du bâtiment, du relief et des bâtiments voisins, qui peuvent faire de l'ombre. Un outil montre ensuite l'énergie qu'il est possible de gagner. Et aussi les tonnes de CO2 économisées en passant à l'énergie verte.

« Ce site devrait servir aux propriétaires, aux syndics et aux particuliers pour visualiser les données d'aides à la décision pour le déploiement de panneaux solaires sur la toiture de leur immeuble », continue Marie-Pierre Gramaglia.

Depuis 2014, le gouvernement accompagne d'ailleurs, via des aides financières, ces démarches pour installer des panneaux photovoltaïques sur un bâtiment.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.