Rubriques




Se connecter à

Un référentiel créé pour ériger des bâtiments propres

Pensé par et pour les acteurs du bâtiment en intégrant les spécificités locales, le référentiel environnemental BD2M vise à baisser les émissions de gaz à effet de serre dans ce secteur

PROPOS RECUEILLIS PAR THIBAUT PARAT Publié le 01/10/2019 à 10:09, mis à jour le 01/10/2019 à 10:09
Annabelle Jaeger-Seydoux, directeur de la Mission pour la transition énergétique.
Annabelle Jaeger-Seydoux, directeur de la Mission pour la transition énergétique. M.A./Dir.Com.

Les chiffres ne mentent pas. La dépense énergétique des bâtiments - à parts égales avec le traitement des déchets et le transport [30 % par secteur, ndlr] - est un gros pourvoyeur de gaz à effet de serre. Alors, forcément, si la Principauté veut atteindre, à l’horizon 2050, son ambition de neutralité carbone, il faut penser, régir différemment. Et construire autrement, cela va de pair.

Dernière mesure en date parmi une batterie d’autres actions : l’élaboration collective, depuis un an, d’un référentiel environnemental « par » et « pour » les acteurs du bâtiment, répondant au doux nom de « BD2M ». Un acronyme pour Bâtiment durables méditerranéens de Monaco, inspiré de son voisin en Paca, BDM, et englobant les spécificités locales. Annabelle Jaeger-Seydoux, directeur de la Mission pour la Transition énergétique, qui a présenté le référentiel ce jeudi, nous en dit plus.

Le (futur) Picapeira.	(DR)
Le (futur) Picapeira. (DR)

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.