“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Transition énergétique à Monaco: appel à la mobilisation générale

Mis à jour le 23/01/2018 à 16:35 Publié le 23/01/2018 à 16:34
Le prince Albert II est le premier signataire de la charte d’engagement du Pacte national pour la transition énergétique.

Le prince Albert II est le premier signataire de la charte d’engagement du Pacte national pour la transition énergétique. Photo Gaétan Luci / Palais princier

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Transition énergétique à Monaco: appel à la mobilisation générale

Le gouvernement princier vient de créer le Pacte national pour la transition énergétique et invite les Monégasques, résidents et salariés de la Principauté à agir concrètement pour réduire la pollution.

À partir de cette semaine, les habitants et salariés de la Principauté vont recevoir un courrier un peu spécial dans leur boîte aux lettres, signé par la conseillère-ministre de l’Equipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme. Marie-Pierre Gramaglia y lance un appel à la mobilisation générale autour du Pacte national pour la transition énergétique. Ce "pacte" est la conséquence directe de l’Accord de Paris sur le climat, signé en 2016.

En clair, la représentante du gouvernement transmet le vœu du prince Albert II d’engager la Principauté et tous ses habitants à réduire les émissions de gaz à effet de serre à Monaco, jusqu’à une neutralité carbone en 2050.

Plans d’actions annuels

Pour cela, les bonnes intentions du souverain et de son gouvernement ne suffiront pas. Il faut que tous les habitants se mobilisent et adhèrent au Pacte national pour la transition énergétique.

"Comme vous le savez, écrit la conseillère-ministre, les engagements de notre pays dans ce domaine sont très ambitieux et impliquent la mobilisation de tous. Ce Pacte national se veut être un outil de progrès, permettant à tous, résidents, travailleurs, entreprises, institutions, associations, de contribuer à la transition énergétique."

Comment? Au travers de "plans d’actions annuels indiquant ce que chaque adhérent fait concrètement" pour réduire l’émission de gaz à effet de serre, pour agir en faveur de la sobriété énergétique et pour augmenter la production locale d’énergie renouvelable.

À nous de jouer

Pour agir, trois domaines sont concernés: la mobilité, les déchets et l’énergie. Des efforts sont ainsi demandés à tous ceux qui vivent ou travaillent en Principauté dans ces trois secteurs. Et pour avoir une idée précise des bons comportements à adopter, le gouvernement princier a ouvert un site internet.

L’État a déjà pris les devants en adoptant des mesures fortes, notamment en supprimant l’usage des sacs plastiques ou en installant un cadastre solaire en juin 2017. Celui-ci "permet d’identifier, pour chaque toiture, le potentiel d’ensoleillement et la surface exploitable pour l’installation de panneaux solaires", explique Marie-Pierre Gramaglia. Histoire de favoriser, via des subventions, l’installation de panneaux solaires sur les toits de la Principauté. La plus grande surface actuellement disponible à Monaco se situe au Grimaldi Forum. Elle devrait être équipée avant la fin de cette année.

Le souverain en personne a déjà signé la charte d’engagement du Pacte national pour la transition énergétique. Les membres du gouvernement également. La balle est maintenant dans le camp des Monégasques, résidents, patrons et salariés de la Principauté. Tout engagement et participation seront encouragés et accompagnés.

Un bilan sera dressé chaque année pour valoriser les acteurs les plus engagés et les efforts les plus remarquables. À nous de jouer!

Un engagement en 4 points

1. "Je m’engage"

Sur le site www.transition-energetique.gouv.mc, téléchargez la charte dédiée aux particuliers. Différentes résolutions vous sont proposées: "Je choisis des modes de déplacement bas carbone"; "Je réduis à la source et je trie pour une élimination des déchets bas carbone"; "J’occupe mon logement ou mon bureau en mode bas carbone"; etc. À chaque fois, une liste de conseils pratique est proposée.

2. "Je participe"

L’adhérent devra choisir des actions à adopter pendant l’année en matière de mobilité, de gestion des déchets et de l’énergie. Exemples: "Je laisse ma voiture au garage un jour sur deux pour me déplacer"; "Je trie mes déchets pour leur recyclage"; "Je n’utilise plus de lingettes"; "Je règle la température sur 25°C en été et 22°C en hiver"; "J’éteins les veilles lumineuses de mes appareils électroniques"; "J’installe ou je vote pour des projets d’installation d’énergies renouvelables (pompes à chaleur, panneaux solaires…)", etc.

3. "J’effectue mon bilan carbone"

Sur le site internet dédié, une calculette vous permet de réaliser, en fonction des actions que vous avez menées tout au long de l’année, une première estimation de vos émissions de gaz à effet de serre. Réaliser ce bilan carbone présente l’avantage de quantifier vos émissions de gaz à effet de serre, d’identifier vos mauvaises habitudes et d’adopter de nouvelles actions bénéfiques.

4. "J’envoie les documents"

Pour finaliser votre adhésion, signez les chartes et envoyez-les par e-mail ou voie postale à la Mission de la transition énergétique (18, allée Lazare-Sauvaigo 98000 Monaco). Et le tour est joué.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.