“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Thon rouge : attrapez, marquez, relâchez !

Mis à jour le 04/08/2018 à 05:12 Publié le 04/08/2018 à 05:12
L'objectif de la Fédération est de marquer près d'une centaine de thons rouges aujourd'hui.

L'objectif de la Fédération est de marquer près d'une centaine de thons rouges aujourd'hui. CB

Thon rouge : attrapez, marquez, relâchez !

La Fédération de Pêche en Mer Monégasque organise ce week-end un tournoi de marquage de thons rouges. Une première à Monaco et une bonne nouvelle pour cette espèce en danger

Entre 1950 et 2010, 80 % des ressources de thons rouges du Nord (Atlantique et Méditerranée) ont disparu, selon le WWF (Fonds mondial pour la nature). Une espèce en danger que la jeune Fédération de Pêche en Mer Monégasque est bien décidée à protéger à travers son grand projet de sauvegarde et de protection du thon rouge en Principauté.

Ce week-end, depuis le Yacht-Club, elle organise son premier événement d'envergure : un tournoi de marquage de thons rouges sur le principe du « catch and release » (attraper et relâcher), qui servira la communauté scientifique.

Dix-neuf équipages, composés chacun de cinq à huit pêcheurs, partent aujourd'hui, de 6 h à 16 h, jusqu'à 40 km au large des côtes de Monaco. Le but : attraper et relâcher un maximum de poissons - dont le thon rouge - et taguer le plus grand nombre de thons rouges possibles. Les équipages marquent entre 0 et 5 points selon la taille du poisson et doivent filmer leurs prises. Et à l'issue de cette journée, la fédération comptabilisera les points de chaque bateau. Elle attribuera ensuite des lots aux trois équipages qui auront marqué le plus de points, ainsi qu'à celui qui aura tagué le plus de thons rouges. En tout, 10 000 euros de lots sont à gagner, dont un vélo électrique et du matériel de pêche.

Évaluer leur comportement

« Le but du marquage est de connaître le comportement de l'animal et son développement depuis la pose du tag. Au moment où on place le tag, on note la taille du thon, sa position et le numéro du tag », explique Guillaume Benoit, vice-président de la Fédération de Pêche en Mer Monégasque. « Si le poisson se fait attraper dans un, deux, ou trois ans ailleurs dans le monde, la personne qui le pêche voit le tag, où il est écrit " reward "(récompense) et le nom du site internet. Si elle se connecte sur ce site, elle a un cadeau de 100 euros pour faire remonter l'info. La personne doit expliquer qu'elle a attrapé le poisson avec tel numéro de tag et indiquer sa taille actuelle. Ça permettra de savoir où le poisson a été attrapé la première fois », détaille Guillaume Benoit.

« Tags spaghetti »

Les tags placés sur les thons rouges sont appelés « tags spaghetti » pour leur finesse. Peu coûteux, ils sont aussi très faciles à poser.

« On n'a pas besoin d'experts pour ce type de tag. On remonte le thon sur le bateau, on lui enlève l'hameçon et on lui met le tag, ça prend 20 secondes maximum » explique Guillaume Benoît.

Première manche à Beaulieu-sur-Mer

Le 21 juillet, à Beaulieu-sur-Mer, avait lieu le tournoi de pêche " Total relâche ", organisé depuis trois ans par le Tuna Fishing Club de la ville et qui constituait la première manche de ce tournoi. Mais aucun prix n'était remis pour le marquage des thons rouges, non obligatoire. Samedi soir, un prix spécial sera remis au vainqueur des deux manches.

À Monaco, la deuxième partie du tournoi est donc organisée par la Fédération de Pêche en Mer Monégasque en coopération avec le Yacht-Club de Monaco, la Direction des Affaires Maritimes, la Direction de l'Environnement monégasque, le WWF International et la Fondation Albert II. Cette dernière a aussi financé six tags satellites de 4 000 euros chacun, permettant de recueillir pléthore de données précises sur les thons rouges.

Mais la fédération monégasque souhaite aller plus loin encore, comme l'explique Guillaume Benoit : « L'année prochaine, on va peut-être essayer d'organiser trois manches, une en Italie, une à Beaulieu et une à Monaco. L'idée serait, d'ici trois à cinq ans, de faire un championnat du monde de pêche à Monaco ! »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.