Selon un rapport, Monaco enregistre une baisse historique de ses émissions de gaz à effet de serre

Selon un rapport recensant les émissions de gaz à effet de serre sur la période 1990-2020, Monaco enregistre une baisse drastique de la pollution atmosphérique. La Principauté a ainsi atteint ses objectifs de diminution.

La rédaction Publié le 06/09/2022 à 08:00, mis à jour le 06/09/2022 à 14:08
Ces bons résultats émanent du Rapport National d’Inventaire des Emissions de Gaz à Effet de Serre 2022 de la Principauté de Monaco. Photo archives Nice-Matin

La Direction de l’Environnement vient de publier le Rapport National d’Inventaire des Emissions de Gaz à Effet de Serre 2022 de la Principauté de Monaco.

Ce rapport réalisé annuellement recense les données d’émission de la Principauté, des différentes substances impliquées dans l’accroissement de l’effet de serre retenues au titre de la Convention cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) sur la période 1990-2020.

Il fournit les résultats, les commentaires associés et les sources d’émissions pour l’année N-2.

Diminution de 31,8% par rapport à 1990

En 2020, les émissions de gaz à effet de serre de la Principauté de Monaco ont atteint un niveau historiquement bas avec une diminution de 31,8% par rapport à 1990, alors que la diminution des émissions en 2019 n’était que de 18,8%.

Les principaux secteurs émetteurs que sont la demande en énergie des bâtiments, la mobilité et l’incinération des déchets ont vu leurs émissions diminuer respectivement de 21%, 17% et 19% entre 2019 et 2020.

Seul le secteur de la construction a augmenté, du fait des chantiers majeurs en cours et de leur poursuite en 2020.

Une étape charnière

Ce Rapport National d’Inventaire constitue une étape charnière. Il vient clôturer la seconde période du Protocole de Kyoto (2013-2020) dans le cadre de laquelle la Principauté de Monaco s’est engagée à diminuer ses émissions de 30% en 2020.  La Principauté a ainsi atteint ses objectifs.

Les prochains engagements auxquels Monaco devra satisfaire sont de diminuer ses émissions de gaz à effet de serre de -55% d’ici 2030 et d’atteindre la neutralité carbone en 2050.

Le Gouvernement est pleinement mobilisé pour accompagner l’ensemble des acteurs ainsi que la population dans les mutations nécessaires et poursuivre sa démarche d’exemplarité en matière de transition énergétique.

Pour l’estimation des émissions de gaz à effet de serre, la Direction de l’Environnement utilise des données communiquées par les acteurs monégasques. Il est rappelé que les distributeurs de produits pétroliers et de gaz, les entreprises manipulant des gaz fluorés ou en charge de l’élimination des déchets, les peintres, imprimeurs, pressings, les établissements de soins, ont obligation de déclarer auprès de la Direction de l’Environnement, avant le 31 mars de chaque année, certaines informations relatives à leurs activités.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.