“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

REPORTAGE. De Nice à Toulon, comment cet Azuréen veut faire carburer les bateaux à l'hydrogène

Mis à jour le 01/02/2019 à 10:19 Publié le 31/01/2019 à 18:00
L'Etat plaide pour la mise en place en Méditerranée d'une zone de limitation de la pollution des navires (ECA) comme il en existe déjà en mer du Nord ou dans la Manche.

L'Etat plaide pour la mise en place en Méditerranée d'une zone de limitation de la pollution des navires (ECA) comme il en existe déjà en mer du Nord ou dans la Manche. Photo Franck Fernandes

REPORTAGE. De Nice à Toulon, comment cet Azuréen veut faire carburer les bateaux à l'hydrogène

Navires de croisière, ferries, cargos… polluent l'air. Pour limiter ces émissions nocives pour la santé et la planète, la France veut renforcer d'ici 2020 des normes antipollution de l’air en Méditerranée. Et, si la solution passait par l'hydrogène? L'Azuréen Arnaud Vasquez travaille à cette alternative pour des bateaux de taille moyenne au sein de sa société Hyseas Energy. En 2021, une navette maritime naviguera sans polluer, à Toulon. Dans ce sillage, c'est toute une filière hydrogène qui monte en puissance dans la région.

Pour faciliter votre navigation, cliquez sur le thème qui vous intéresse.

Quel est le problème?
L'hydrogène un "carburant propre" pour le trafic maritime
A Toulon: une navette maritime en service en 2021
Brancher les ferries sur l'hydrogène pour réduire la pollution
Une montée en puissance dans la région
Quels sont les freins à lever?

 

Quel est le problème?

Des panaches noirs s'échappent des cheminées des navires de croisière,...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct