Rubriques




Se connecter à

Promouvoir un avenir pour chaque habitant Un week-end au coeur de l’Eglise

Le Pape François a accueilli plusieurs élus du Conseil national dans le cadre d’un voyage d’études. La solidarité et la préservation de l’environnement étaient au cœur de son message

J.D. Publié le 05/02/2019 à 16:41, mis à jour le 06/02/2019 à 16:41
Le Pape François, au centre de la délégation monégasque, lors de l’audience au Vatican.
Le Pape François, au centre de la délégation monégasque, lors de l’audience au Vatican. Vatican Media

Dans le cadre d’un voyage d’études du 1er au 3 février, une délégation du Conseil national, répondant à l’invitation de l’archevêque de Monaco, Mgr Bernard Barsi, a rencontré le Pape François, samedi, au Vatican.

Lors de son audience, et en réponse au message de Mgr Barsi, le Saint-Père a tenu à saluer l’engagement du prince Albert II, en particulier sur le thème de l’environnement. Le Pape François a également souligné l’attachement de la Principauté aux grands principes de solidarité, tant sur le plan de la coopération internationale que par l’exigence de son modèle social. Il a demandé aux élus d’avoir « toujours à cœur de promouvoir un avenir pour chaque habitant ».

« Moments de joie intense »

 

Pour Stéphane Valeri, qui avait déjà été reçu par le Pape Jean-Paul II, « ces moments de joie intense sont d’autant plus importants, pour nous Monégasques, que la religion catholique est une religion d’État et que, évidemment, nous avons tous une grande estime et une grande affection pour le Pape François ».

Revenant sur les messages de solidarité du Saint-Père, le président du Conseil national a rappelé que « notre modèle social est exemplaire, qu’il ne laisse personne sur le bord du chemin et qu’il est important de le préserver et de l’adapter constamment. Je crois que nous sortons tous de cette rencontre avec le Pape renforcés dans l’idée que, plus que jamais, Monaco doit être un modèle de solidarité ».

Lors de ces deux journées, plusieurs réunions, pour mieux comprendre le fonctionnement du Saint-Siège, furent organisées. Les élus monégasques ont rencontré, notamment, Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire pour les relations avec les États de la Secrétairie d’État (l’équivalent du Ministre des Affaires étrangères du Vatican) et Mgr Bruno-Marie Duffé, secrétaire du Dicastère (l’équivalent d’un Ministère) pour le service du développement humain intégral. L’occasion d’échanges fructueux sur le rôle de chacun au cœur de ses propres institutions.

Durant ces réunions ont également été mises en avant les notions d’écoute, de tolérance, de respect des opinions de chacun et de la dignité de chaque être humain.

Pour Stéphane Valeri « le Pape François est un Pape qui s’efforce, avec simplicité et humilité, de permettre à l’Eglise d’apporter une réponse aux défis de notre temps. Nous, élus des Monégasques au Conseil national, sommes, conformément à notre Constitution, co-législateurs, avec le prince souverain. Dans ce cadre, nous devons nous efforcer aussi de faire évoluer nos lois, de les adapter à l’évolution de la société, mais toujours dans le respect de nos institutions et des grands équilibres, de ce qui fait notre force, en Principauté, c’est-à-dire notre Constitution et nos traditions ».

 

Temps fort de ce week-end passé au Vatican, la rencontre avec le Pape François, samedi, à 11 h 30. Le groupe d’élus a été présenté à Sa Sainteté par Mgr Barsi. Puis le Pape s’est adressé à la délégation monégasque. Le média Vatican news a cité les mots que le Pape François a adressés aux élus du Conseil national présents dans la Cité du Vatican et en audience samedi matin. « Ayons conscience de notre responsabilité et empruntons le chemin de la paix avec soi-même, de la paix avec l’autre et de la paix avec la création ».

Le Pape a souligné la « longue et belle tradition d’engagement au service de l’environnement, en particulier avec la Fondation Albert II de Monaco ». Il a mentionné l’implication de la coopération internationale et l’engagement des associations caritatives et l’aide apportée à des « détresses de toute sorte, en partenariat avec l’Église catholique et les autres confessions chrétiennes, ainsi que de nombreuses ONG ».

Le pape François espère que « chaque initiative soit comme un levain de paix et d’espérance, pour engendrer une attitude de confiance en l’avenir et en l’autre quel qu’il soit ». « Notre responsabilité est grande, particulièrement auprès des jeunes, afin qu’ils trouvent en nous des adultes qui leur font confiance et encouragent leurs talents pour leur permettre de s’engager ensemble au service du bien commun de leur pays et du monde entier. »

« À l’heure de la méfiance croissante et de l’égoïsme, voire du rejet, il est urgent de tisser des liens entre les personnes et les pays, afin que grandisse en chacun le sentiment joyeux de sa responsabilité en tant qu’habitant du monde, citoyen et acteur de l’avenir ». Le président du Conseil national a enfin remis un cadeau offert au Souverain Pontife : une aquarelle de l’artiste-peintre Laure Fissore.

Autre moment exceptionnel : la messe privée célébrée par Mgr Barsi dans les grottes (catacombes) de la Basilique, près du tombeau de St Pierre, dimanche, à 7 h 30.

Le Président Stéphane Valeri, au nom du Conseil national, remet au Pape François, une aquarelle représentant l’église de Sainte Dévote, œuvre de l’artiste monégasque Laure Fissore.
Le Président Stéphane Valeri, au nom du Conseil national, remet au Pape François, une aquarelle représentant l’église de Sainte Dévote, œuvre de l’artiste monégasque Laure Fissore.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.