“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco Telecom rejoint la transition énergétique

Mis à jour le 28/05/2019 à 10:12 Publié le 28/05/2019 à 10:12
Marie-Pierre Gramaglia et Martin Perronet ont signé le pacte, sous le regard du président de Monaco Telecom, Etienne Franzi, et d’Annabelle Jaeger-Seydoux, directrice de la mission énergétique.

Marie-Pierre Gramaglia et Martin Perronet ont signé le pacte, sous le regard du président de Monaco Telecom, Etienne Franzi, et d’Annabelle Jaeger-Seydoux, directrice de la mission énergétique. Dylan Meiffret

Monaco Telecom rejoint la transition énergétique

L’entreprise vient d’adhérer au pacte national pour la transition énergétique et met en avant sa volonté, notamment, de réduire la consommation d’énergie de ses équipements

Suivant le pas des institutions et de plusieurs entreprises de la Principauté, Monaco Telecom vient de signer son adhésion au pacte national pour la transition énergétique. « Cette adhésion n’est pas un acte symbolique, la charte s’accompagne d’engagements », a rappelé Marie-Pierre Gramaglia, conseiller de gouvernement-ministre de l’Équipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme, en accueillant la signature de l’entreprise qui compte 220 salariés.

Et qui a fait montre, via cet engagement, de sa volonté de réduire sa consommation d’énergie. Exemple ? « Nous utilisons de plus en plus d’électricité pour nos réseaux et nos serveurs. Nous réfléchissons à éteindre les anciennes technologies, moins efficaces comme la 2G, mais énergivores. Et à penser des conceptions énergétiques novatrices pour nos prochains data centers qui garantissent le refroidissement nécessaire tout en baissant la consommation globale d’énergie », détaille le directeur général de Monaco Telecom, Martin Perronet.

Le choix de véhicules électriques

Autre engagement, celui de faire du parc automobile de l’entreprise, un parc électrique. « Ce n’est pas un engagement pour le futur mais un engagement déjà pris, qui devient une norme pour l’entreprise », assure le DG.

Une démarche en phase avec les ambitions nationales. Au premier trimestre 2019, les subventions pour l’acquisition d’un véhicule électrique ont augmenté de 245 % par rapport à l’année passée à la même période. Il y a, aujourd’hui, 183 véhicules 100 % électriques référencés en Principauté, contre 53 l’an passé.

« Monaco Telecom a un rôle formidable à jouer, être un moteur dans cette transition à l’échelle du pays », continue Marie-Pierre Gramaglia, qui espère que l’entreprise incitera ses salariés à signer le pacte national pour la transition énergétique à titre privé.

À ce jour, 800 institutions, entreprises et particuliers en Principauté, y ont déjà adhéré.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct