“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Monaco mise sur son patrimoine d'eau... plate

Mis à jour le 26/10/2017 à 11:14 Publié le 26/10/2017 à 05:28
La fontaine d'eau de la place du Palais coule quasiment en continu l'été.

La fontaine d'eau de la place du Palais coule quasiment en continu l'été. Photo Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco mise sur son patrimoine d'eau... plate

Alors que fleurissent les fontaines d'eau plate ou gazeuse, tempérée ou fraîche, dans le pays voisin, la Principauté réfléchit surtout à mieux signaliser ses points d'eau existants et leur qualité

Depuis le 1er juillet dernier, l'administration monégasque montre l'exemple. Plus de bouteilles d'eau sur les tables de réunion, ni de gobelets plastiques près des fontaines à eau du Ministère d'Etat par exemple, mais des gourdes pour certains, gobelets en carton pour d'autres, et une évolution « petit à petit » des mentalités.

L'enjeu : diminuer l'empreinte carbone d'une Principauté entrée de plain-pied dans la transition énergétique et qui se revendique comme exemplaire en la matière.

Après les sacs plastiques, remplacés par des cabas recyclables, bouteilles et gobelets d'eau devraient ainsi être bannis de l'espace public prochainement. À cela, un constat : le plastique représente "seulement" 11,6 % des déchets, mais 83 % des émissions de gaz à effet de serre après incinération !

Améliorer la signalétique

Afin d'assurer cette transition, et compenser la disparition des bouteilles plastiques, le conseiller de gouvernement-ministre de l'Équipement, de l'Environnement et de l'Urbanisme, Marie-Pierre Gramaglia, avançait, au cœur de l'été, la volonté de miser sur les fontaines d'eau publiques.

De là à suivre la mode des fontaines d'eau proposant de l'eau tempérée ou fraîche, plate ou gazeuse ? Non (lire ci-dessous).

Essentiellement concentrées sur les spots touristiques, tel Monaco-Ville, 47 fontaines parsèment déjà le territoire monégasque.

Des petites, des grosses. Encastrées ou non. Avec robinet ou de type Bayard à manivelle. En pierre ou en marbre, jusqu'au petit robinet-poussoir pour joggeurs, le parc de fontaines compte même une petite dernière depuis les derniers championnats du monde de boules sur le Rocher. "Un cadeau installé à l'entrée du Musée napoléonien", précise le directeur de la Société monégasque des Eaux, Manuel Nardi.

Plutôt que d'investir dans du mobilier neuf, ce dernier propose ainsi de « valoriser ce patrimoine méconnu». "Peut-être pas en créant un circuit de l'eau mais en mettant plus en évidence ce patrimoine dans des fascicules comme Monaco Intelligent ou Monaco Malin. Plus communiquer et peut-être améliorer la signalétique sur les zones touristiques." Le site internet de la Smeaux pourrait être le premier à proposer ce service, et pourquoi pas une application pour smartphone à terme...

Une cartographie à l'image de celle proposée par la Ville de Paris et recensant quelque 300 fontaines. Une simple « goutte d'eau » pourrait ainsi être insérée sur certains guides touristiques.

Certains points d'eau revêtent également un aspect patrimonial évident.

"Il suffit de voir le succès considérable de la fontaine à côté de la statue de la Malizia sur la place du Palais, qu'on appelle un "abreuvoir à chien" car il possède une vasque pour garder l'eau. Elle est non loin d'une zone de contrôle des livraisons du Palais et je me souviens qu'à l'occasion d'une réunion le prince lui-même avait insisté pour que cet abreuvoir soit préservé."

De l'eau pour le whisky?

Sauf rares indications contraires au fronton des fontaines, il est bon de rappeler que l'eau de Monaco est parfaitement potable et de qualité. L'idée de disposer, sous abris, des gobelets en carton pour s'en délecter écologiquement fait d'ailleurs son chemin. De si bonne qualité que quelques projets farfelus ont parfois émergé, comme cet entrepreneur qui voulait fabriquer un whisky de Monaco grâce aux sources locales. Un autre voulait même s'y raccorder directement pour créer des poches d'eau à destination des sportifs.

Monaco compte enfin une cinquantaine d'autres points d'eau dans les jardins et espaces verts "alimentés par le réseau public de distribution mais sans comptage, comme les bornes d'arrosage".

Le nettoyage des rues se fait, en revanche, avec de l'eau de vallon. Pour ? Ne pas gaspiller.

Sur la Coulée verte de Nice, la fontaine multifonctions du «miroir d'eau» débite jusqu'à 3000 m3 par jour.	 (©Metropole NCA)

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.