Rubriques




Se connecter à

Monaco fait entendre sa voix à l'ONU pour la conservation et la défense de la biodiversité marine

La Principauté de Monaco a participé à l'ouverture de la première session de la Conférence diplomatique chargée d'élaborer un nouveau Traité pour conserver et utiliser, de façon durable, la biodiversité marine des zones au-delà de la juridiction des États.

Publié le 12/09/2018 à 05:10, mis à jour le 12/09/2018 à 05:10
Florian Botto, troisième secrétaire à la Mission permanente de Monaco auprès des Nations Unies à New York.
Florian Botto, troisième secrétaire à la Mission permanente de Monaco auprès des Nations Unies à New York. DR

La Principauté de Monaco a participé à l'ouverture de la première session de la Conférence diplomatique chargée d'élaborer un nouveau Traité pour conserver et utiliser, de façon durable, la biodiversité marine des zones au-delà de la juridiction des États.

Cette session se tient actuellement à New York, jusqu'au 17 septembre, et marque une étape historique pour le processus initié il y a de nombreuses années.

 

Un double objectif

Dans son intervention, la Principauté a fait valoir que ces travaux doivent déboucher, à terme, sur un Accord ambitieux, qui viendra compléter le régime existant, notamment fixé par la Convention des Nations Unies sur le Droit de la mer.

Parmi les nombreux sujets abordés, la Principauté a, notamment, fait entendre sa voix en intervenant sur l'établissement d'aires marines protégées en haute mer par le biais de normes et processus globaux. La délégation monégasque s'engage activement dans les travaux de ce processus avec le double objectif d'assurer de façon efficace la protection des ressources et du milieu marins, ainsi que leur utilisation durable par les générations futures.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.