Monaco cité par le New York Times pour son action environnementale

Monaco est-il un pays écologique? Oui, selon le prestigieux New York Times. Sur son site internet, le journal américain a publié une liste de 52 lieux dans le monde qui "veillent à avoir un impact positif sur la planète".

T.P. Publié le 09/02/2022 à 12:00, mis à jour le 09/02/2022 à 12:00
Terrae et ses potagers urbains ont été cités dans l’argumentaire du New York Times. (Photo Cyril Dodergny)

Repérée par L’Observateur de Monaco, cette liste place la Principauté en 48e position d’un classement qui met en exergue les actions environnementales concrètes engagées dans certains pays, régions ou villes.

Devant la forêt tropicale de Daintree en Australie, le parc national du Cerro Castillo au Chili ou encore la réserve de Thaidene Nëné au Canada. Presque un exploit que ce territoire sururbanisé de 2km² figure parmi autant de lieux préservés.

"Un plan ambitieux"

"La cité-État souveraine de la Côte d’Azur a un plan ambitieux pour réduire ses émissions de carbone de 55% avant 2030 et viser la neutralité carbone d’ici 2050. Ses efforts en matière de développement durable sont pilotés par la Fondation Prince Albert II de Monaco, une organisation caritative mondiale qui donne la priorité à l’environnement", justifie le New York Times.

 

Parmi les arguments environnementaux avancés par le quotidien, on retrouve la politique gouvernementale en matière de transport public : les voitures et vélos électriques en libre-service, les bus hybrides ou encore le bateau-taxi à énergie solaire qui traverse régulièrement le port Hercule.

Il évoque aussi le réseau d’escalators et d’ascenseurs ou encore la part non négligeable de parcs et jardins publics sur le territoire (20%), souvent noyés au milieu du béton lorsque l’on observe le territoire dans son ensemble.

Enfin, les initiatives privées sont aussi mises à l’honneur comme Terrae et ses potagers urbains ou encore La Distillerie de Monaco.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.