“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco a frôlé le seuil d'alerte pollution à l'ozone ce mercredi, ce qu'il faut savoir sur ce gaz dangereux pour la santé

Mis à jour le 09/08/2018 à 08:47 Publié le 09/08/2018 à 08:47
L’ozone est issu de la dégradation de molécules contenues, par exemple, dans les gaz d’échappement.

L’ozone est issu de la dégradation de molécules contenues, par exemple, dans les gaz d’échappement. Photo Cyril Dodergny

Monaco a frôlé le seuil d'alerte pollution à l'ozone ce mercredi, ce qu'il faut savoir sur ce gaz dangereux pour la santé

Mercredi matin, un premier seuil d'alerte à la pollution à l'ozone a été frôlé. L'occasion de rappeler quelques conseils et de faire le point sur ce gaz qui peut-être dangereux pour la santé.

La chaleur, le manque d'air, il n'en fallait pas plus pour qu'un corollaire de la canicule fasse son apparition: l'alerte à l'ozone.

En matière de qualité de l'air, Monaco suit les directives européennes qui recommandent de prévenir les populations quand le seuil de 180 µg/m3 d'air est atteint. Et cette fois, les autorités de la principauté ont même été proactives.

"Nous n'avons pas encore atteint ce seuil, mais nous avons relevé ce mercredi matin des quantités d'environ 170 µg/m3, alors nous avons décidé d'informer la population", explique Valérie Davenet, directrice de l'Environnement.

Plusieurs seuils

Hier, nous avons donc frôlé le premier seuil d'alerte. Cela signifie qu'une exposition de courte durée représente un risque pour la population sensible : les personnes âgées, les femmes enceintes, les personnes atteintes de pathologies respiratoires.

À partir de 240 µg/m3 une exposition de courte durée peut représenter un danger pour l'ensemble de la population. "Nous n'avons jamais atteint le seuil de 240 µg, confie Valérie Davenet, mais nous avons enregistré plusieurs pointes à 180 µg/m3 ces quinze dernières années."

Ne pas hésiter à consulter

D'après l'organisation mondiale de la santé, lors des expositions à l'ozone, "on observe alors des problèmes respiratoires, le déclenchement de crises d'asthme, une diminution de la fonction pulmonaire et l'apparition de maladies respiratoires."

Il faut alors consulter son médecin.

Pour éviter que la pollution ne s'accentue, et pour préserver la santé de tous, et des plus fragiles en particulier, le gouvernement a émis une série de recommandations.

Hier soir, les quantités mesurées avaient déjà considérablement baissé.


Ozone ou couche?

On a tous entendu parler de la couche d’ozone, qui nous protège des rayonnements UV. Mais il s’agit de l’ozone stratosphérique.  Pas grand-chose à voir avec l’ozone troposphérique incriminé ici.

Le polluant qui nous intéresse est issu de l’action des UV sur certaines molécules comme les composés organiques volatiles, contenu par exemple dans les solvants, les peintures ou les vernis, ou encore les NOx, contenus dans les gaz d’échappement. D’où le cocktail explosif voiture+canicule=Ozone.


Les bonnes pratiques à observer

Avec quelques gestes simples, on peut se protéger et même faire baisser la concentration d’ozone dans l’air ambiant.
- Limiter les activités physiques et sportives intenses en plein air;
- Limiter les sorties entre 12 h et 16 h;
- Privilégier les sorties brèves et celles qui demandent le moins d’effort;
- En cas de gêne respiratoire ou cardiaque (essoufflement, sifflements, palpitations…), prendre conseil auprès de son pharmacien ou consulter son médecin;
- Privilégier les modes de déplacement non polluants pour les trajets courts;
- Limiter, l’usage des véhicules automobiles par recours aux transports en commun et au covoiturage;
- Éviter les déplacements sur les grands axes routiers et leurs abords, aux périodes de pointe;
- Reporter les travaux d’entretien ou de nettoyage nécessitant l’utilisation de solvants, peintures, vernis…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct