“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Mike Horn se confie sur l'environnement à Monaco : "On va se ramasser des claques et ce sera bien fait"

Mis à jour le 06/12/2018 à 10:27 Publié le 06/12/2018 à 10:26
"Les gens ont pris conscience de la nécessité de protéger la planète, mais ça ne suffit pas."

"Les gens ont pris conscience de la nécessité de protéger la planète, mais ça ne suffit pas." Photo Cyril Dodergny

Mike Horn se confie sur l'environnement à Monaco : "On va se ramasser des claques et ce sera bien fait"

L'aventurier Mike Horn, héros de la télé, a bourlingué pendant 25 ans sur tous les continents. Il a vu l'impact réel des changements climatiques. Il est venu en parler ce mercredi lors d'une conférence à Monaco

Rencontrer un aventurier, c'est déjà une aventure en soi. Alors que son expédition Pole2Pole, qui part de Monaco pour rejoindre les deux pôles, est interrompue pour raisons climatiques, Mike Horn est venu ce mercredi à Monaco.

Au programme, un corollaire de l'aventure, pour celui qui malmène les célébrités en milieu sauvage: le partage. C'est au cours d'une conférence privée, organisée par une banque privée monégasque pour quelques-uns de ses clients, qu'il est venu parler.

L'occasion pour nous de faire un peu de bivouac au bar du Fairmont, et de discuter nature et société. Le regard éclatant, le sourire franc, Mike Horn a une poignée de main qui déglinguerait un grizzly. C'est un jeune homme de 52 ans, aventurier depuis 25 ans, qui a sillonné le globe dans tous les sens.

Un bonhomme capable de monter un campement au fin fond du Pôle Nord avec des allumettes et un lacet de chaussure ou de traverser le fleuve Amazone sur un fil de pêche, et qui pourtant regrette de ne pas "être une femme, parce que porter un enfant c'est une vraie aventure", la seule qui lui est "totalement inaccessible".

Installez-vous, on a fait du feu.

sur les thèmes abordés lors de la conférence...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct