“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Marie Tabarly, fille de, va partir pour un tour du monde à bord de Pen Duick VI

Mis à jour le 16/06/2018 à 16:56 Publié le 16/06/2018 à 16:50
Marie Tabarly au Musée océanographique.

Marie Tabarly au Musée océanographique. Photo J-F.O

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Marie Tabarly, fille de, va partir pour un tour du monde à bord de Pen Duick VI

Marraine d'un projet organisé par le Musée océanographique, la fille du défunt navigateur Eric Tabarly partira de Lorient le 3 juillet pour un tour du monde poétique et écologique…

C'est une femme à plusieurs casquettes. Écuyère, marin mais aussi sportive, artiste. Femme d'action avant tout. Un mélange des genres. Du sang breton et créole dans les veines. Un doux mariage qui confère à Marie Tabarly un caractère bien trempé. Un brin bourru, parfois. Au sens noble du terme

 Il en faut assurément pour penser le projet Elemen'Terre. Une odyssée maritime de quatre ans à bord de son fidèle Pen Duick VI, jadis barré par son défunt père, Eric. De Lorient, le 3 juillet, en passant par les trois caps: Horn, Bonne-Espérance et Leeuwin. A bord, des marins, forcément. Mais aussi des invités du monde culturel, sportif, politique…

Une auberge espagnole, entre huis clos nautiques et séjours à terre. Avec des thèmes chers à la navigatrice: la nature humaine, le dépassement de soi et l'ouverture au monde. Une mise en lumière de la nature, aussi. Un périple en mer qui ne semble guère lui faire peur. Elle qui, quasiment deux décennies jour pour jour, a perdu son paternel dans ces eaux capricieuses.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.