Rubriques




Se connecter à

Les trois actions de la SMA pour préserver les ressources d’eau à Monaco

Présente à l’état naturel, l’eau, indispensable à notre survie, reste un bien précieux et fragile qu’il convient de protéger. La Société Monégasque d’Assainissement (SMA) a déployé trois actions pour économiser l'eau au cours du nettoyage des espaces publics du pays.

Marie Cardona Publié le 30/07/2021 à 05:05, mis à jour le 30/07/2021 à 13:24
Sur la promenade Honoré II, c’est désormais une laveuse qui est utilisée pour nettoyer l’espace public. Photo SMA

Dans le cadre de sa concession, la Société Monégasque d’Assainissement a pour mission le nettoyage des espaces publics en voirie de la Principauté. Mission pour laquelle elle utilise, elle aussi, de l’eau.

"Dans le cadre de notre processus d’amélioration continu et de l’annonce de solidarité faite par la Smeaux par rapport à la situation du département, la SMA va accélérer son optimisation des ressources", explique le directeur général, Thierry Francart.

Trois actions ont été déployées - ou généralisées - depuis le 19 juillet.

1. réduction des lavages à la manche

"Aujourd’hui, à peu près tous les endroits de Monaco sur lesquels nous opérons sont, par alternance, soit balayés (par le balai d’un cantonnier, ou des engins), soit lavés à la manche ou par d’autres types d’engins avec des réservoirs d’eau", détaille Thierry Francart.

 

Depuis le 19 juillet, la SMA a réduit la fréquence des lavages à la manche par les cantonniers. « Jusqu’à présent, on passait entre deux et quatre fois par semaine, selon les quartiers. Nous avons réduit cette fréquence d’un passage, ramenant d’une à trois fois selon les endroits. »

Sans entrer dans le détail des chiffres de consommation, la SMA précise que, depuis un an, elle utilise des compteurs directement intégrés dans le connecteur du tuyau qui se branche sur le réseau d’eau de la Principauté.

"Les relevés sont notés par les chefs d’équipe. Il y a donc un suivi, non pas en termes d’objectif absolu, mais plus dans une utilisation rationnelle de la ressource", note Thierry Francart.

2. la généralisation des souffleurs

La SMA avait commencé leur déploiement avant le covid mais a préféré stoppé leur utilisation avec la crise sanitaire. "Dans l’inconscient collectif, un souffleur soulève la poussière et avec le covid ce n’était pas vraiment dans l’air du temps."

 

Depuis que les jardiniers de la Direction de l’Aménagement Urbain ont recommencé à les utiliser, la SMA leur a emboîté le pas. "C’est un moyen plus rapide et efficace que le balai qui a l’avantage de soulager physiquement l’activité du cantonnier. Depuis le 19 juillet, nous avons acquis des souffleurs supplémentaires et généralisé leur utilisation partout où c’était possible."

3. déploiement des autolaveuses

"Pour certains endroits qui s’y adaptent, nous déployons des autolaveuses. Celles-ci ont un réservoir propre et pulvérisent sous pression de l’eau et aspirent les saletés. Cela permet de nettoyer en étant très efficace en utilisation d’eau."

La place d’Armes, qui était jusqu’à présent nettoyée à la manche après le marché, l’est désormais à l’autolaveuse.

"Elle donne un résultat parfait, tout en consommant beaucoup moins d’eau."

 

Une eau non destinée à la consommation, qui est directement puisée dans le vallon de la Noix, du côté du Larvotto. "Comme tous nos engins, quel que soit leur circuit dans Monaco."

Trois autolaveuses ont notamment été commandées pour la nouvelle esplanade du Larvotto.

Le problème des déjections canines

Une ombre au tableau. "Avec les chaleurs et l’incivilité de certains propriétaires de chiens, les déjections provoquent un inconfort visuel et olfactif. D’autant que nous avons réduit la fréquence des lavages à la manche."

La SMA a déjà reçu des plaintes. "Dans ces cas-là, il faut faire preuve de discernement et on doit continuer à laver à la même fréquence qu’avant."

Les propriétaires de chiens sont toutefois invités à être vigilants.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.