“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les hôteliers s'engagent pour réduire la pollution

Mis à jour le 24/03/2018 à 05:26 Publié le 24/03/2018 à 05:26
Des hôteliers engagés pour lutter contre les gaz à effet de serre.

Des hôteliers engagés pour lutter contre les gaz à effet de serre. Manuel Vitali - Direction de la Communication

Les hôteliers s'engagent pour réduire la pollution

Un pacte pour la transition énergétique : c'est ce qu'ont conclu, hier matin, les hôtels de la Principauté pour aller progressivement vers un pays « zéro CO2 »

Le Grimaldi Forum a accueilli hier matin plusieurs acteurs du secteur de l'hôtellerie pour une cérémonie de signature du Pacte national pour la transition énergétique. Un pas de plus dans le long travail en faveur de l'environnement. Et d'abord une déclaration d'intentions dans le sillage des ambitions du prince Albert II pour lutter contre les gaz à effet de serre. Jean-Luc Nguyen, directeur de la Mission pour la Transition Énergétique, et Guy Antognelli, adjoint au directeur du Tourisme et des Congrès, ont salué le dynamisme des hôteliers, ainsi que leur motivation. « Sur les douze secteurs d'activité qui font partie de notre plan d'action, l'hôtellerie est très en pointe », souligne Jean-Luc Nguyen.Guy Antognelli a ensuite expliqué qu'à travers le monde, « le tourisme représente un milliard de visiteurs par an. Si on ne veille pas aux modes de déplacements et de consommation des touristes, le monde peut s'en trouver changé très rapidement. L'ONU a ainsi choisi de faire de 2017 l'année internationale du tourisme durable. » Et de présenter la campagne « Green is the new Glam », lancée en novembre dernier par la Direction du Tourisme et des Congrès.La parole a été ensuite donnée aux hôteliers qui ont signé le pacte.

Sur paroles

Parmi eux, Bastien Anouil, directeur général de l'hôtel Columbus Monte-Carlo : « Nous avons hâte d'être associés à ce projet pour aller plus loin. »

Gianni Sergio Mangini, à la tête de l'hôtel Hermitage a souligné : « J'ai une équipe de personnes très motivées. Nous devons tenir compte de la structure de notre hôtel assez ancien. »

Élodie Robert, responsable qualité, hygiène et environnement, à l'hôtel Métropole a rappelé que « ce pacte est une partie des initiatives. » Elle a insisté sur l'importance de « léguer un héritage environnemental. »

Guillaume Rapin, directeur général du Novotel Monte-Carlo, est dans la même logique : « C'est tout naturel de travailler dans ce sens et nous sommes ravis de pouvoir le faire. »

Atuellement en pleine restructuration, l'Hôtel de Paris répond aux « engagements vis-à-vis des énergies renouvelables. Tout le personnel est motivé.

Nous travaillons pour avoir la certification Green globe. » Cette signature s'inscrit dans une continuité d'engagements datant, pour certains, de plus de dix ans.

Plusieurs établissements sont déjà certifiés ISO 14001, Green Globe, Planète 21… et œuvrent pour une meilleure gestion des déchets, les économies d'énergies, la problématique des transports et la responsabilisation du client.

Vaste programme…


La suite du direct