“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les "Explorations de Monaco" ce vendredi soir sur Ushuaïa TV

Mis à jour le 09/12/2017 à 22:44 Publié le 07/12/2017 à 19:15
Tout au long de ces deux premières étapes, Christine Oberdorff accompagne le prince Albert II.

Tout au long de ces deux premières étapes, Christine Oberdorff accompagne le prince Albert II. Photo Matthieu Massuard

Les "Explorations de Monaco" ce vendredi soir sur Ushuaïa TV

Ce vendredi soir sur la chaîne du groupe TF1, un film documentaire intitulé Le Prince et la mer reprend les deux premières étapes du programme scientifique d’exploration en Macaronésie.

"Je commence à me sentir à la maison ici", confie Christine Oberdorff lors de la projection en avant-première, cette semaine dans la grande salle du Musée océanographique de Monaco.

Et pour cause, la réalisatrice à l’origine du documentaire «"Le Prince et la mer" n’en est pas à son coup d’essai: "Avec ce film, je voulais poursuivre l’aventure. J’ai fait toute une série d’émissions ici, et notamment au Musée océanographique", confie-t-elle.

Montrer la face cachée

Cette fois, c’est pour accompagner un grand programme qu’elle a repris la caméra: les Explorations de Monaco. Elle voulait montrer au monde que Monaco, ce n’est pas que des strass et des paillettes: "J’ai appris à découvrir Monaco et sa face cachée. Et j’ai eu envie d’accompagner l’engagement du Prince et de Monaco envers la préservation de l’environnement. J’ai eu envie de partager cette face cachée, car j’aime bien passer de l’autre côté du miroir. Parler de ce dont tout le monde parle, ce n’est pas mon job. D’autres gens font ça mieux que moi. Vous savez, s’il y a bien une chose d’anti-télégénique, c’est la malhonnêteté intellectuelle. Alors quand j’ai vu que cet engagement-là était réel, j’ai forcément eu envie d’aller plus loin et de puiser dans les connaissances du souverain pour mesurer les enjeux scientifiques."

Pour cela, elle a embarqué sa caméra et son micro à bord du Yersin, le navire scientifique écolo.
Préparatifs, cérémonies officielles, tout est montré.

C’est l’occasion de découvrir des territoires qui n’ont encore jamais été filmés par des équipes de télévision, comme l’île de Branco.

Les plus beaux endroits du monde

Si ce nom évoque quelque chose à nos lecteurs, c’est que c’est sur cette île que le Prince explorateur, Albert Ier, trisaïeul du souverain actuel, avait collecté et ramené plusieurs exemplaires d’un lézard géant, aujourd’hui a priori disparu. Les scientifiques sont partis sur l’île, un caillou battu par les vents et les vagues, pour tenter de percer ce mystère.

Des aventures qui ont marqué Christine Oberdorff: "On a vécu de belles choses. Être au sommet des Desertas, l’un des plus beaux endroits du monde, être désespéré de ne pas avoir réussi à apercevoir de phoque moine alors qu’on est venu juste pour ça, et entendre soudain la voix du Prince dire: “Il est là!” C’est magique non?"


La suite du direct