Rubriques




Se connecter à

Les dix ans de la Fondation du souverain célébrés

Six cents convives ont été réunis jeudi soir à la salle des Étoiles pour la traditionnelle cérémonie de remise des prix de la fondation, suivie d'un dîner d'anniversaire éco-responsable

CEDRIC VERANY Publié le 02/07/2016 à 05:14, mis à jour le 02/07/2016 à 05:14
Sur la scène de la salle des Étoiles, le souverain a récompensé trois nouveaux lauréats et reçu d'anciens récipiendaires des prix de la fondation depuis 2008.
Sur la scène de la salle des Étoiles, le souverain a récompensé trois nouveaux lauréats et reçu d'anciens récipiendaires des prix de la fondation depuis 2008. Mathon-Luci / Palais princier

D'ordinaire, ce sont des stars de la chanson que l'on applaudit sur la scène de la salle des Étoiles. Jeudi soir, les stars étaient des étoiles d'un autre domaine. Celui de la défense de l'environnement. À l'occasion de la soirée de gala pour le dixième anniversaire de sa création, la Fondation Prince Albert II a réuni quelque 600 invités au Sporting d'été. Au premier rang desquels le couple princier.

Six cents convives qui ont pu profiter d'une élégante soirée aux accents éco-responsables. Pas de fleurs coupées sur les tables mais des plantes aromatiques en pot. Pour le menu, les équipes avaient fait appel au savoir-faire du chef bio Paolo Sari pour un menu à minimum d'impact environnemental, exécuté par les équipes du Sporting d'été.

Et pour le show, la chanteuse imitatrice canadienne Veronic DiCaire a même réussi à dégeler la banquise d'ordinaire connue par les artistes dans les dîners formels.

 

« Être fidèle à notre inspiration »

Acmé de la soirée, la remise les prix annuels de la fondation. La première, Laurence Tubiana, a reçu le prix du changement climatique, récompensant notamment son engagement dans la COP21. En 2014, c'est elle qui a été choisie par Laurent Fabius pour négocier les intérêts français dans ces discussions internationales tenues en décembre 2015.

Autre personnalité de renom récompensée, l'ornithologue Luc Hoffman, représenté par sa fille, Maja, récipiendaire du prix de la Biodiversité. Au cours de sa carrière, ce défenseur de l'environnement a notamment travaillé sur les questions de zones humides en Camargue. Il a rendu des recherches jugées aujourd'hui capitales dans le monde scientifique.

Puis, le troisième prix de la fondation, celui consacré à l'eau, est allé à Dhesigen Naidoo. Ce Sud-Africain dirige la commission de son pays sur l'eau et pilote des actions à court terme pour pallier le stress du manque d'eau, notamment dans la région subsaharienne, avec des solutions ingénieuses.

 

Les trois lauréats ont été rejoints sur scène par d'autres personnalités récompensées depuis 2008 par la fondation pour une photo de famille. Des exemples aussi pour doper l'engagement dans la décennie à venir. C'est la promesse faite par le prince au cours de son discours : « Je ne sais pas où nous serons dans dix ans, mais si nous sommes fidèles à notre inspiration, nous aurons accompli de grandes choses. »

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.