“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les aquariums du monde entier s'unissent à Monaco dans une campagne contre les déchets marins

Mis à jour le 31/07/2017 à 11:08 Publié le 31/07/2017 à 11:05
L’œuvre de Philippe Pasqua, « Profanation », a été dévoilée par les acteurs de la campagne et l’artiste lui-même.

L’œuvre de Philippe Pasqua, « Profanation », a été dévoilée par les acteurs de la campagne et l’artiste lui-même. Photo P. Fitte

Les aquariums du monde entier s'unissent à Monaco dans une campagne contre les déchets marins

Le Musée océanographique a lancé la campagne "Les aquariums du monde contre les déchets marins". Devant l’urgence de la situation, ils ont décidé d’utiliser leur notoriété pour éveiller les consciences

C’est sous les applaudissements de l’assistance que la campagne «Les aquariums du monde contre les déchets marins» a officiellement été lancée jeudi dernier au Musée océanographique.

Robert Calcagno, directeur du musée, Karmenu Vella, commissaire européen chargé de l’Environnement, des Affaires maritimes et de la pêche, et Doug Cress, directeur du "World Association of Zoo and Aquarium" se sont succédé sur l’estrade, sous les yeux du prince Albert II qui a lui-même conclu la conférence.

Des chiffres effarants

99 % des oiseaux marins auront ingéré du plastique d’ici à 2050, dix millions de tonnes de déchets par an sont déversées dans les mers… Pire, il pourrait y avoir plus de plastique que de poissons dans les mers d’ici à 2050…

Autant d’informations catastrophiques qui apparaissent à l’écran durant les discours de lancement de la campagne.

Mais, même si la situation est urgente, il est toujours temps de réagir: "Le Musée océanographique de Monaco et tous les aquariums du monde doivent utiliser et renforcer leur rôle de médiateurs environnementaux pour sensibiliser à cette question et pour changer les comportements et les attitudes du public et des autorités", assure Robert Calcagno.

C’est le message que donneront les quelque 80 aquariums mobilisés pour cette opération à leurs visiteurs.

"Les aquariums sont une page ouverte sur l’océan. Cette campagne contre les déchets marins est urgente et bienvenue. Les aquariums du monde ont décidé de diffuser des informations brûlantes sur les océans pour éviter d’avoir à en rédiger la chronique nécrologique", poursuit ainsi Karmenu Vella.

Cap sur Malte

Tous les moyens sont bons, comme l’utilisation des réseaux sociaux à travers le hashtag #OurOcean, et surtout les engagements forts. Monaco, par exemple, s’engage à interdire les sacs en plastique à usage unique, ou encore à la création d’un "réseau méditerranéen d’acteurs locaux contre les pollutions plastiques en Méditerranée", nommé Beyond Plastic Med.

Pour l’occasion, Philippe Pasqua a présenté son œuvre "Profanation", réalisée à l’aide de détritus récupérés en mer.

"Grâce à la mobilisation de plus de 80 aquariums, et en particulier grâce à l’action du Musée océanographique de Monaco, cette campagne fera entendre sa voix très largement, en Europe et au-delà", conclut le prince Albert II.

Le cap est donc mis sur Malte qui accueillera, les 5 et 6 octobre 2017, la quatrième édition de la conférence «Our Ocean».

Cet événement, organisé pour la première fois par l’Union européenne, réunira les dirigeants et acteurs économiques du monde entier pour mettre au point des stratégies crédibles en vue de sauvegarder les écosystèmes marins, dont dépendent plus de trois milliards de personnes dans le monde.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct