Le voilier échoué dans la rade de Villefranche-sur-Mer sera enlevé en décembre: l’État mobilise le fonds d’intervention maritime

Un voilier abandonné échoué depuis début octobre dans la baie de Grasseuil a commencé à se disloquer au gré des coups de mer. La préfecture vient finalement de trouver une solution en urgence pour débarrasser la rade de cette épave.

Article réservé aux abonnés
Eric Gallianoegalliano@nicematin.fr Publié le 24/11/2022 à 18:15, mis à jour le 24/11/2022 à 18:06
Le voilier échoué dans la baie de Grasseuil a été coupé en deux par la houle. (DR)

Ce mercredi, nous évoquions le "péril maritime" que constitue depuis des semaines un voilier qui s’est échoué début octobre dans la baie de Grasseuil. Le navire fantôme, dont le propriétaire est aux abonnés absents, a commencé à se disloquer cette semaine. Aucune date n’était pourtant avancée pour l’enlèvement de cette épave. Une opération "complexe et onéreuse" prévenait la préfecture.

La coque du navire étant en fibrociment, la facture pourrait grimper à plusieurs dizaines de milliers d’euros… Et personne ne semblait décidé à payer l’addition.

"Espace particulièrement sensible"

Ce jeudi, la préfecture a finalement annoncé que "l’État va mobiliser les crédits du Fonds d’intervention maritime (FIM) pour financer l’enlèvement du Tipailenqueue échoué sur la pointe du Rubé à Villefranche. Ce fonds du secrétariat d’État à la mer finance le plan d’actions en faveur du nettoyage de la rade de Villefranche et accompagne la commune dans la politique d’organisation des mouillages dans cet espace particulièrement sensible. Une partie des crédits de ce plan sera mobilisée pour financer l’enlèvement de cette épave par une entreprise spécialisée."

Une entreprise va donc être mandatée. "La mise en concurrence exigée par le code de la commande publique a été engagée, assure la préfecture qui précise que l’opération devrait débuter au mois de décembre suivant la disponibilité des moyens nautiques et de levage nécessaires à sa mise en œuvre."

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.