“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le prince Albert prend la parole à l'ONU

Mis à jour le 20/09/2017 à 11:20 Publié le 20/09/2017 à 05:29
Le souverain, hier après-midi à New York, dans la salle des séances de l'ONU, entouré par la délégation monégasque.

Le souverain, hier après-midi à New York, dans la salle des séances de l'ONU, entouré par la délégation monégasque. Nicolas Saussier/Palais princier

Le prince Albert prend la parole à l'ONU

Le souverain participe à la 72e session de l'assemblée générale des Nations Unies, où il se positionne à nouveau sur des questions environnementales

À l'occasion de l'ouverture du débat général de la 72e session de l'assemblée générale des Nations Unies, les chefs d'État du monde entier s'étaient donné rendez-vous hier à New York. Parmi eux, le prince Albert II a pris une part active à cette journée de diplomatie internationale.

Après un entretien avec le président de Colombie, Juan Manuel Santos, et le premier ministre du Cap-Vert, Ulisses Correia e Silva, dans le cadre de la campagne des Explorations de Monaco, le souverain a déposé l'Instrument de ratification de la Convention relative aux droits des personnes handicapées. Une avancée traduite dans les actions du gouvernement pour assurer aux personnes handicapées une plus grande autonomie.

En fin de journée, le prince devait ensuite monter à la tribune de l'ONU pour prononcer un discours.

Pacte mondial pour l'environnement

Parmi les temps forts de cette assemblée générale, le président français Emmanuel Macron a milité pour un pacte mondial pour l'environnement, appelant à la responsabilité de tous les États. Sur cette question, le prince Albert II a fait savoir "son grand intérêt pour ce document à vocation universelle et contraignante qui reconnaît le droit des générations futures au développement durable et vise à instituer un mécanisme de suivi composé d'experts indépendants", souligne le Palais princier dans un communiqué. Qui précise que le souverain "apportera la plus grande attention à l'avenir de ce pacte dans le but d'établir un partenariat mondial sur une base nouvelle et équitable".

Une position qui achoppe avec celle du président des États-Unis, Donald Trump.

Les deux chefs d'État en auront peut-être parlé hier soir, au cours de la traditionnelle réception offerte par le couple présidentiel américain, à laquelle le prince Albert II était attendu.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct