“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Le prince Albert II honoré à la Sorbonne

Mis à jour le 23/03/2017 à 05:14 Publié le 23/03/2017 à 05:14
Jean Chambaz, président de l'Université Pierre-et-Marie-Curie, le prince Albert II et Gilles Pecout, Chancelier des Universités.

Jean Chambaz, président de l'Université Pierre-et-Marie-Curie, le prince Albert II et Gilles Pecout, Chancelier des Universités. Gaétan Luci

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le prince Albert II honoré à la Sorbonne

Le souverain a reçu le titre prestigieux de « Docteur Honoris Causa » pour son engagement dans la lutte contre le changement climatique et ses nombreuses actions en faveur des océans

Docteur Honoris Causa ». C'est le titre prestigieux que le prince Albert II a reçu, mardi 21 mars à la Sorbonne, à Paris. Il lui a été remis par Jean Chambaz, le président de l'Université Pierre-et-Marie-Curie (UPMC), au cours d'une cérémonie qui s'est déroulée en présence d'un large public composé d'universitaires, de scientifiques, de lycéens, d'étudiants et de personnalités monégasques.

Cette université française a choisi de remettre un Doctorat Honoris Causa - DHC dans le jargon - au souverain afin d'honorer son engagement dans la lutte contre le changement climatique, en faveur de la biodiversité et ses nombreuses actions pour la protection des mers et des océans au travers de sa Fondation.

Soutien princier

Le DHC est une distinction accordée à une personnalité scientifique française ou internationale extérieure à l'établissement. L'Université Pierre-et-Marie-Curie délivre ce titre depuis 1975. À ce jour, elle a honoré près de 130 récipiendaires.

L'UPMC est la première université scientifique et médicale française. Elle dispose d'un réseau de stations marines unique au monde. Les trois observatoires de Banyuls-sur-Mer, Roscoff et Villefranche-sur-Mer ont joué un rôle majeur dans l'émergence de la biologie marine et de l'océanographie en Europe, et rassemblent aujourd'hui toutes les disciplines des sciences de la mer. Ce qui fait de l'UPMC la première université européenne en sciences de la mer.

La Fondation du Prince Albert II soutient spécifiquement, depuis des années, les recherches menées au sein de deux d'entre elles, à Banyuls et à Villefranche. Un soutien qui vient d'être salué.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.