“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le prince Albert II défend l'environnement à Erevan

Mis à jour le 12/10/2018 à 05:07 Publié le 12/10/2018 à 05:07
Une quarantaine de chefs d'État et de gouvernement étaient hier à Erevan, parmi lesquels Emmanuel Macron (France), Justin Trudeau (Canada) et le prince Albert II.

Une quarantaine de chefs d'État et de gouvernement étaient hier à Erevan, parmi lesquels Emmanuel Macron (France), Justin Trudeau (Canada) et le prince Albert II. Gaétan Luci / Palais princier

Le prince Albert II défend l'environnement à Erevan

À l'ouverture du XVIIe Sommet de la francophonie, hier à Erevan, le souverain a rappelé aux dizaines de chefs d'État présents « l'urgence à agir face au changement climatique »

Par un incroyable hasard de l'Histoire, le XVIIe Sommet de la francophonie s'est ouvert hier à Erevan, en Arménie, l'autre pays de Charles Aznavour, tout juste dix jours après le décès de l'immense artiste franco-arménien. Un symbole que le prince Albert II n'a pas manqué de souligner dans son discours prononcé, hier matin, à l'ouverture de ces deux jours d'échanges et de débats.

Le souverain a rendu un « hommage appuyé » à cet « admirable ambassadeur de la langue française à travers le monde. Un poète surtout, qui cultivait une sincère passion pour la langue [et qui] disait : "Mon pays, c'est la langue française" ».

« Une communauté de valeurs »

Depuis hier et jusqu'à ce...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct