Rubriques




Se connecter à

Le premier compostage collectif installé en centre-ville à Nice

Le tout premier point de compost accessible à tous les Niçois a été inauguré, ce mercredi au jardin Francis-Giordan, près de la Tête carrée. Le terreau sera ensuite utilisé pour les espaces verts de la Ville.

Thalia Dansac Publié le 21/07/2021 à 16:38, mis à jour le 21/07/2021 à 17:07
Deux bacs de 800 litres pour composter les déchets organiques et verts ont été installés au jardin Francis Giordan Photo T.D.

Mercredi a été inauguré le premier site de compostage collectif en centre-ville (1). Installés au jardin Francis Giordan, deux bacs de huit cents litres permettront aux Niçois de donner une seconde vie à leurs déchets organiques.

La Métropole fait le pari d’installer ce premier dispositif test en centre-ville pour inciter les habitants à composter.

"Je suis un optimiste, et je crois en la volonté de nos populations" affirme Pierre-Paul Léonelli, adjoint au maire délégué à la collecte, à la propreté et aux espaces verts. L’élu rappelle que "76% de l’habitat à Nice est vertical", et qu’avec des surfaces de plus en plus petites, le tri sélectif représente une place considérable.

À terme, l’élu espère que ce type de dispositif sera implanté dans "chaque espace vert où c’est possible".

 

Comment ça marche?

Les déchets de cuisine – coquilles d’œufs, épluchures de fruits et légumes, etc. – peuvent être déposés au compost, tout comme les fleurs fanées, les feuilles mortes, etc. de jardin de petite taille. En revanche, les agrumes, laitages et matières grasses ne sont pas concernés.

Un maître composteur

Pour aiguiller les Niçois intéressés, Marc Orsoni a été nommé "maître composteur". Sa mission? S’assurer que le contenu du bac reste équilibré, et que les usagers n’y mettent pas de déchets plastiques.

"Ça marche comme un mille-feuille", commente-t-il.

Le composteur destiné à recevoir les déchets organiques est placé à côté d’un bac prévu pour les déchets verts secs. Pour créer un mélange homogène, les utilisateurs doivent déposer leurs déchets organiques dans le premier, et y ajouter une poignée de déchets verts pris dans le second.

 

Ensuite, les micro-organismes, insectes et vers se chargent du reste. Le compost pourra ensuite être utilisé comme terreau dans les espaces verts de la Ville.

Aussi chez soi

Depuis 2012, la Métropole propose aussi des composteurs domestiques individuels et des formations pour apprendre à les utiliser. D’abord gratuit, ce dispositif sur demande coûte aujourd’hui 15,45 euros€ "pour éviter les abus".

Des composteurs collectifs pour les copropriétés sont également disponibles gratuitement à la demande du syndic.


1. En présence de Philippe Soussi, adjoint délégué au territoire Cœur de Ville.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.