Rubriques




Se connecter à

La Zoé turbiasque en mode éco… logique

La Turbie a participé doublement au Riviera Electric Challenge, rallye écologique de 86 km en 10 étapes entre le Cros-de-Cagnes et Monaco, mardi, et sur lequel étaient engagées 36 voitures électriques, avec l'objectif d'utiliser le moins d'énergie possible.

M.-E.C. Publié le 13/04/2017 à 05:16, mis à jour le 13/04/2017 à 05:16
M.-E.C.

La Turbie a participé doublement au Riviera Electric Challenge, rallye écologique de 86 km en 10 étapes entre le Cros-de-Cagnes et Monaco, mardi, et sur lequel étaient engagées 36 voitures électriques, avec l'objectif d'utiliser le moins d'énergie possible. La Turbie accueillait les équipages sur la place Neuve, pour le déjeuner au restaurant La Terrasse, et concourait par ailleurs, alignant sur la ligne de départ la Zoé municipale avec, au volant, Jean-Louis Bauchet, responsable de la police municipale.

À ses côtés, Liliane Cloupet, élue en charge des affaires scolaires, armée de smartphone et tablette, était chargée de répondre aux 36 questions posées concernant la transition énergétique.

À son arrivée à La Turbie, l'équipage turbiasque, concurrent N° 11, faisait un premier point : « Superbe trajet sous le soleil sur des petites routes des collines, entre Saint-Paul, Vence, La Gaude, s'extasie la copilote, avec toutefois un bémol. Les questions sont parfois très difficiles, les réponses pas évidentes. On n'a pas toujours pu trouver la solution. »

 

Petite frayeur

Concernant la stratégie à adopter en matière de parcours, la question s'est posée à partir de Nice-Arénas. « J'ai choisi la voie rapide plutôt que la Promenade pour monter au col de Villefranche et descendre par Léopold-II, ce qui nous a permis de bien recharger avec le frein moteur. J'ai conduit l'œil sur la consommation instantanée. Il nous reste 80 km d'autonomie sur les 128 km de départ, c'est impressionnant, s'étonne le pilote. Qui reconnaît toutefois avoir souffert quand il s'est vu talonné à Villeneuve-Loubet par deux semi-remorques. « Le premier était à 10 cm du pare-chocs ! Je me suis jeté sur le côté dès que j'ai pu pour les laisser passer ! »

Le repas fut l'occasion de recharger l'énergie de la centaine participants et organisateurs, face à la mer, avant de définir la stratégie pour parvenir à Monaco en rechargeant au maximum : les Turbiasques choisirent la route de Cap-d'Ail, le tunnel descendant, La Condamine, Monaco-Ville. Bilan de l'équipage à l'arrivée, au Grimaldi Forum : 29 bonnes réponses et une batterie encore chargée à plus de 60 %, 80 km d'autonomie. Largement de quoi remonter à La Turbie.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.