Rubriques




Se connecter à

La gestion durable des coraux défendue à Nairobi

La Principauté a participé à la 4e Session de l’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement (UNEA) qui s’est tenue au siège de l’ONU Environnement à Nairobi (Kenya), du 11 au 15 mars.

Publié le 18/03/2019 à 10:22, mis à jour le 18/03/2019 à 10:22
Wilfrid Deri, Chargé de Mission au Département des Relations Extérieures et de la Coopération.	(DR)
Wilfrid Deri, Chargé de Mission au Département des Relations Extérieures et de la Coopération. (DR)

La Principauté a participé à la 4e Session de l’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement (UNEA) qui s’est tenue au siège de l’ONU Environnement à Nairobi (Kenya), du 11 au 15 mars.

Cet organe décisionnel, le plus important au monde sur les questions environnementales, réunit des ministres de l’Environnement et hauts représentants des 193 États membres des Nations Unies afin de déterminer les grandes orientations de la politique mondiale en matière d’environnement.

 

Cette année, le thème des « solutions innovantes pour relever les défis environnementaux et garantir la consommation et la production durables » était au cœur des discussions. Une déclaration ministérielle prônant des actions concrètes dans ce domaine a été adoptée à l’issue des travaux.

L’Assemblée a également adopté de nombreuses résolutions thématiques, dont une portant sur la gestion durable des récifs coralliens proposée par Monaco en collaboration avec l’Indonésie, en tant que co-présidents de l’initiative internationale pour les récifs coralliens (ICRI).

Enfin, cette réunion a été marquée par la prise de fonctions d’Inger Andersen (Danemark), récemment élue directrice exécutive de l’ONU Environnement par l’Assemblée générale des Nations Unies.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.