“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La baignade de nouveau autorisée sur les plages

Mis à jour le 03/07/2019 à 10:09 Publié le 03/07/2019 à 10:09
Le drapeau rouge hissé lundi après-midi devrait être enlevé ce mercredi matin pour signaler un retour à la normale sur les plages.

Le drapeau rouge hissé lundi après-midi devrait être enlevé ce mercredi matin pour signaler un retour à la normale sur les plages. Dylan Meiffret

La baignade de nouveau autorisée sur les plages

Les analyses d’eau diligentées à la suite d’une « pollution organique » sont « bonnes ». Les plages du Larvotto et du Solarium de la Digue doivent être rouvertes à la baignade dans la matinée

Interdites à la baignade depuis lundi après-midi sur décision du Département de l’Intérieur, après recommandation de la Direction des Affaires sanitaires, les plages du Larvotto et du Solarium de la Digue doivent être rouvertes à la baignade dans la matinée, ce mercredi.

Ce lundi après-midi, le drapeau rouge avait dû être hissé sur le littoral monégasque pour cause de « pollution organique ». En cause, « une erreur de manipulation humaine qui a conduit au débordement d’une vidange d’eaux usées dans le collecteur d’eaux pluviales du Larvotto », informait le gouvernement.

Concrètement, une vanne du réseau d’eaux usées était restée ouverte sans explication, au point que ces mêmes eaux débordent dans le réseau d’eaux pluviales, puis finissent à la mer. Des eaux usées domestiques dont on imagine aisément la teneur…

Prélèvements complémentaires en cours d’analyse

Hier soir, le gouvernement s’est voulu rassurant en communiquant les premiers résultats d’analyses d’eau portant sur huit échantillons prélevés lundi. Six dans des zones de baignade et deux dans des zones proches du rejet incriminé, c’est-à-dire à la base de l’épi du Larvotto.

Les prélèvements s’avèrent de « bonne qualité » dans les zones de baignade et de « moyenne qualité » dans l’ensemble des autres zones.

Des valeurs qui ne requièrent pas « une fermeture obligatoire des plages », précise le gouvernement, arguant l’application d’un « principe de précaution » pour justifier le maintien de l’interdiction de baignade jusqu’à ce mercredi matin. « Les résultats obtenus démontrent que la situation sera revenue à la normale et la baignade autorisée mercredi au matin. »

Les résultats d’une vague de prélèvements complémentaires, opérés ce mardi par la Direction de l’Environnement, seront communiqués aujourd’hui.

Pas certain pour autant que la flamme repasse au vert, puisqu’elle était déjà orange ces derniers jours pour cause de présence de méduses.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.