Rubriques




Se connecter à

"Ils font face à de nombreuses menaces": le plaidoyer du prince Albert-II pour les Pôles devant les Nations Unies au Portugal

À l’occasion de la conférence des Nations Unies sur les océans qui réunit chefs d’État, spécialistes et décideurs du monde entier, le prince Albert II a fait entendre ses idées.

C.V. Publié le 30/06/2022 à 10:47, mis à jour le 30/06/2022 à 10:47
Le prince Albert II, mercredi soir à la conférence des Nations Unies. Photo Gaetan Luci/Palais princier

C’est un rendez-vous où se croisent des milliers de spécialistes des questions environnementales et des chefs d’État. Le prince Albert II est les deux à la fois et a pris part à la Conférence des Nations Unies sur les Océans qui se tient à Lisbonne au Portugal.

À la tribune, le souverain a pris la parole mercredi soir sur la thématique: "Gestion, protection, conservation et restauration des écosystèmes marins et côtiers", en insistant sur la nécessité de ne pas négliger les approches locales face aux questions maritimes.

"Si aucune solution globale ne semble aujourd’hui en mesure de régler l’ensemble des problèmes - de la pollution à l’acidification, en passant par le réchauffement des eaux ou la destruction des écosystèmes - de nombreuses solutions locales font leurs preuves et apportent des enseignements".

Étayant plusieurs idées et appuyant sur l’initiative qui lui tient à cœur, celle de favoriser le développer d’aires marines protégées pour sanctuariser et préserver des écosystèmes marins.

 

Une solution qui s’applique aussi aux Pôles. Une autre thématique évoquée à Lisbonne, à l’occasion d’un événement dédié aux régions polaires et l’importance des océans polaires dans l’océan global, organisé par la Fondation Prince Albert II.

"Un rôle politique"

"Les pôles sont un élément clé du système océanique. Je pense que leur rôle sera examiné ici de façon détaillée. Pour ma part, je voudrais souligner combien ce rôle est également de nature politique, dans la mesure où la majorité des défis auxquels nous sommes confrontés dans la mise en action pour l’océan sont concentrés dans les Pôles", a souligné le souverain dans son allocution introductive.

"Nous sommes tous conscients de ces problèmes. Il y a la difficulté d’engager une action globale pour lutter contre le changement climatique, qui, nous le savons, représente la principale menace qui pèse sur ces régions. Ensuite, il y a la multiplication des risques environnementaux: comme dans toutes les régions marines mais, à des degrés divers, les Pôles font face à de nombreuses menaces. Enfin, il y a la complexité politique - encore plus grande dans les régions polaires que partout ailleurs - exacerbée par les tensions internationales actuelles".

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.