“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

"Il faut agir maintenant": plusieurs dizaines de personnes ont marché contre la loi climat à Menton

Mis à jour le 10/05/2021 à 15:22 Publié le 10/05/2021 à 16:04
Une marche qui a mis en avant la question de la nature et de la restauration écologique d’un territoire qui a été fortement « bétonisé » depuis des décennies.

Une marche qui a mis en avant la question de la nature et de la restauration écologique d’un territoire qui a été fortement « bétonisé » depuis des décennies. Photo N.D.

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

"Il faut agir maintenant": plusieurs dizaines de personnes ont marché contre la loi climat à Menton

"Armés" de slogans et de craies, les manifestants ont défilé à Menton pour dénoncer "le manque d’ambition de la loi climat", mais aussi pour dessiner un littoral mentonnais nouveau.

Ce sont près d’une cinquantaine de personnes qui se sont réunies, ce dimanche, en milieu de matinée, sur le parvis du Musée Cocteau pour la 4e édition de la Marche pour le climat.

Des piétons et des cyclistes qui ont répondu au nouvel appel lancé par le collectif  "Citoyen pour le climat de la Riviera française", auquel se sont associées les associations Se déplacer à vélo à Menton et aux alentours et l’Aspona.

Donnant suite à celle menée le 28 mars dernier, ce quatrième rendez-vous environnementaliste visait à dénoncer de nouveau la loi climat et résilience. Un texte de loi auquel les organisateurs reprochent son manque d’ambition et la non prise en considération des mesures proposées par les membres de la convention citoyenne.

Et c’est de nouveau au son du mégaphone du secrétaire départemental EELV, Laurent Lanquar-Castiel, que ce cortège haut en couleur et bon enfant a fait entendre sa voix auprès des promeneurs qui ont croisé leur chemin sur le bord de mer.

"Ne nous regardez pas, rejoignez-nous"

Une promenade du Soleil qui, pour le coup, a vibré et résonné au rythme des percussions et de slogans tels que "1, 2 et 3 degrés, c’est un crime contre l’humanité", "Il faut agir maintenant et pas dans quarante ans", ou encore "Ne nous regardez pas rejoignez-nous!" et l’incontournable "On est plus chaud, plus chaud, plus chaud que le climat".

Direction l’esplanade Jean-Gioan pour ces éco-citoyens qui avaient mis sur leur feuille de route Roquebrune-Cap-Martin. Une première dans l’histoire de cette action!

Une première ayant pour but affiché de démontrer que les problématiques écologiques ne s’arrêtent pas aux limites de chaque commune et que, bien au contraire, la collaboration et la solidarité sont de mises pour renverser un jour la situation.

Ainsi, c’est donc à pied ou en vélo et sous un beau soleil printanier que ces derniers sont arrivés à destination sous l’œil curieux des habitués de ce lieu de vie situé à proximité du pont de l’Union.

Au terme de cette marche, l’assemblée du moment, "armée" de craies, a laissé s’exprimer sa créativité pour dessiner son littoral souhaité…

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.