“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Il faudra payer pour se garer dans l’éco-quartier "Cap Azur" de Roquebrune-Cap-Martin

Mis à jour le 10/07/2019 à 09:17 Publié le 10/07/2019 à 12:30
L’éco quartier « Cap Azur » vu d’en haut.

L’éco quartier « Cap Azur » vu d’en haut. Photo d’archives M.A.

Il faudra payer pour se garer dans l’éco-quartier "Cap Azur" de Roquebrune-Cap-Martin

Lors du conseil municipal de Roquebrune-Cap-Martin, lundi soir, il a été décidé que pour contrer les voitures ventouses, la gratuité du stationnement dans le quartier "Cap Azur" prendrait fin.

L’éco quartier (Cap Azur), ainsi que l’avenue Virginie-Heriot passeront prochainement en stationnement payant. L’argument invoqué par la majorité lors du conseil municipal, lundi? La lutte contre le stationnement abusif et les voitures ventouses. Et, par extension, le souhait d’une meilleure rotation des véhicules. Dans l’idée de ne pas punir les riverains pour autant, le secteur sera ouvert au stationnement résident. L’opposante Marie-Christine Franc de Ferrière se questionne sur la légitimité de faire payer dans l’avenue Hériot. "Le carrossier nouvellement installé laisse en effet beaucoup de véhicules. Mais ne vaudrait-il pas mieux voir avec lui plutôt que de pénaliser tout le quartier?"

"On ne peut plus vivre ainsi"

Réponse du maire, Patrick Cesari: "Ce n’est pas seulement le carrossier qui nous a conduits à cette décision. Il y a entre quatre et dix voitures envoyées en fourrière chaque mois. On constate que beaucoup de gens viennent s’installer là toute la journée, voire plus. Régulièrement, nous avons donc demandé à la police municipale d’intervenir. Mais on ne peut plus vivre de cette manière-là..."

Alors que l’opposante s’étonnait qu’une telle question de stationnement n’ait pas été réglée en amont, au moment où le quartier (récent) se construisait, le maire enchaîne. "Nous avions le souci de créer une vingtaine de places supplémentaires à côté de la crèche. Pour l’ouverture du parking en question, prévue dans quelques semaines, il valait mieux harmoniser le stationnement dans le quartier."

Et de préciser que ce parking en bordure de voie ne remet aucunement en cause le projet de créer des jardins familiaux sur le haut de la colline.


Pas si abusif

Voilà un retournement de situation auquel les conducteurs sont peu habitués. Alors que son deux-roues avait été mis en fourrière par la police municipale, le 14 mai, pour un supposé "stationnement abusif de plus de sept jours" avenue de France, un Roquebrunois a réussi l’exploit administratif de se faire rembourser.

Preuve à l’appui, l’homme a en effet signalé que son véhicule était garé depuis le 9 mai seulement, soit une durée inférieure au délai légal d’une semaine pleine. En conseil municipal, il a ainsi été convenu que la somme de 91,20 euros lui serait reversée.


Nouveau visage

Le conseiller municipal Mickael Basquin ayant démissionné – pour cause de départ à l’étranger – c’est le candidat suivant sur la liste de la majorité ("Unis pour Roquebrune-Cap-Martin"), Stéphane Delval, qui le remplace désormais. Présent dans la salle, côté public, il a rejoint sa place dès la délibération actée.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct