“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Grimaldi Forum : ils ont innové sur la ville durable

Mis à jour le 08/04/2016 à 05:06 Publié le 08/04/2016 à 05:06
Pendant la remise des prix du concours Metha, hier après-midi au Grimaldi Forum.

Pendant la remise des prix du concours Metha, hier après-midi au Grimaldi Forum. N. H.-F.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Grimaldi Forum : ils ont innové sur la ville durable

Trois concepts novateurs ont remporté un concours organisé par les Écoles des Mines. Focus sur les gagnants récompensés pendant le salon Ever, qui se tient jusqu'à ce soir au Grimaldi Forum

Des bornes de recyclages qui posent des questions ; une application pour améliorer le secours à la personne ; un système qui récompense l'utilisateur ayant « bien » trié le verre… À première vue, difficile de voir les points communs entre toutes ces innovations. Sinon qu'elles ont été primées, hier, lors de la remise des prix du concours Metha Europe 2016. Metha pour Maîtrise de l'Énergie dans les Transports et l'Habitation. Une compétition organisée par les Écoles des Mines autour du thème de la ville durable. Dont la remise des prix s'est déroulée pendant le salon Ever, qui se tient jusqu'à ce soir au Grimaldi Forum.

Catégorie Étudiants : la borne de recyclage intelligente

C'est une borne de recyclage qui permet de traiter chewing-gums et mégots, « les deux déchets les plus produits au monde », assure Alice Comble, celle qui a pensé ce concept de « Borne to recycle ». Le système est un peu particulier : la borne pose des questions. N'importe lesquelles pourvu qu'elles soient binaires, qu'il n'y ait que deux réponses possibles. L'idée est de rendre l'utilisation de ces bornes ludique… et pourquoi pas, de se financer. Des entreprises, par exemple, pourraient voir dans ces questions une forme de publicité et donc miser sur le concept. Cette étudiante de 23 ans à l'école d'ingénieurs Télécom Lille, qui travaille sur le projet depuis trois mois, est en train de développer le premier prototype. Elle recherche des associés et des investisseurs.

Catégorie Ante-Création : le secours de personne sur smartphone

Deux personnes communiquent sur Skype. Une femme à Porto-Alegre, au Brésil, son compagnon à 700 kilomètres de là. La conversation s'achève. Et puis la femme est victime d'une tentative d'enlèvement. L'homme s'appelle Luis Felipe de Oliveira. C'est de cette situation qu'est né le projet sur lequel il travaille à plein-temps depuis deux ans. Ce quadra brésilien a imaginé 112 Mobile, une application pour smartphone permettant de communiquer avec des secours via un système similaire à Skype. C'est-à-dire par visioconférence. « La vidéo permet d'évaluer plus précisément les besoins », poursuit celui qui est aujourd'hui basé à Monaco et travaille depuis Sophia-Antipolis. L'application est déjà développée, est en train d'être « perfectionnée ». Il espère qu'elle sera disponible au public « avant la fin de l'année ». La suite « dépend des réponses des officiels pour Monaco », et des résultats de ses entrevues au ministère de l'Intérieur français.

Catégorie Développement : une récompense pour le verre bien trié

Cliiink. « Comme le bruit du verre dans un conteneur. Et comme quand on gagne des sous dans la machine. » En livrant le nom de ce projet, Daniela Pineda, la responsable marketing et développement international de l'entreprise Terradona, basée à Gardanne, a déjà dit beaucoup de choses sur cette innovation. Le système vient se fixer sur les bornes de tri ; l'utilisateur utilise une carte sans contact ou une application pour smartphone.

Le concept permet de récompenser l'usager s'il trie bien… et donc d'éviter des erreurs. Le système, dont l'idée remonte à 2013, est en train d'être testé dans plusieurs communes de la métropole Aix-Marseille.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.