Fast-foods et tickets de caisse: de nouvelles règles à Monaco à partir du 1er janvier 2023

Dans le cadre de sa politique "zéro déchet plastique à usage unique à horizon 2030", la Principauté de Monaco renforce sa réglementation. Deux nouvelles mesures entrent en vigueur au 1er janvier.

La rédaction Publié le 26/12/2022 à 18:42, mis à jour le 26/12/2022 à 13:29
Les tickets de caisse et de carte bleue ne seront plus imprimés systématiquement. (Illustration Dylan Meiffret) Photo d'illustration Dylan Meiffret

La réglementation zéro déchet évolue. À partir du 1er janvier 2023, dans les établissements de restauration, les repas pris sur place devront être servis dans de la vaisselle réutilisable. Une mesure qui concerne principalement les fast-foods, comme ce sera le cas dans le pays voisin à compter de la même date.

Autre mesure: les tickets de caisse et de carte bleue ne seront plus imprimés systématiquement. Toutefois, le client pourra demander l’impression d’un ticket de caisse quel que soit le montant de ses achats.

Des contrôles dès janvier

Les commerçants et restaurateurs visés par cette réglementation peuvent bénéficier d’un accompagnement à la transition écologique en adhérant au Label Commerces et Restaurants engagés. Des contrôles seront effectués pour vérifier la bonne application de l’ensemble de la réglementation sur les déchets, à compter du mois de janvier 2023.

Ces mesures viennent compléter la réglementation mise en place par le gouvernement princier dans le cadre de son "Plan de Prévention et de Gestion des Déchets de Monaco à horizon 2030", applicable aux produits en plastique, dont les déchets sont les plus retrouvés dans la nature, notamment en mer, et facilement substituables par des produits plus écologiques.

Elles complètent plusieurs mesures entrées en vigueur entre 2021 et 2022. Parmi lesquelles: l’obligation pour les employeurs disposant d’un réfectoire de mettre à disposition de leurs salariés de la vaisselle réutilisable et des boîtes pour prendre leurs repas à emporter, le droit de tout consommateur d’être servi dans son propre contenant réutilisable, l’interdiction de fournir gratuitement et systématiquement des couverts jetables dans la vente à emporter (ils sont payants et ne sont fournis que sur demande) ou encore l’interdiction des formules repas avec "boisson incluse", afin de ne pas inciter le consommateur à prendre une boisson conditionnée en contenant à usage unique.

Rappelons, par ailleurs, que la Principauté dispose d’un système de consigne sur les contenants pour les repas à emporter, nommé "MaConsigne".

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.