“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Deux nouvelles aides pour la transition énergétique à Monaco

Mis à jour le 11/04/2021 à 23:48 Publié le 11/04/2021 à 22:23
Plusieurs millions d’euros seront mis sur la table pour aider les acteurs de la Principauté dans leur transition énergétique.

Plusieurs millions d’euros seront mis sur la table pour aider les acteurs de la Principauté dans leur transition énergétique. Photo Stéphane Danna / Dir Com

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Deux nouvelles aides pour la transition énergétique à Monaco

À l’occasion des Rencontres de la transition énergétique, le gouvernement a annoncé deux nouvelles aides pour accompagner entreprises et propriétaires dans leur évolution écologique.

Le Diocèse de Monaco accueillait, avant-hier, la 6e édition des Rencontres de la transition énergétique avec la presse.

À cette occasion, Marie-Pierre Gramaglia, conseiller de gouvernement - ministre de l’Équipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme, a annoncé la mise en place "très prochainement" de deux nouvelles aides.

Celles-ci sont destinées à soutenir, stratégiquement et financièrement, les entreprises, mais aussi les propriétaires et copropriétaires de la Principauté vers des trajectoires plus vertes.

"Ces deux nouvelles aides sont très significatives puisque plusieurs millions d’euros sont mis sur la table pour aider des acteurs de la Principauté dans leur transition énergétique", a complété Annabelle Jaeger-Seydoux, directrice de la Mission pour la Transition Énergétique (MTE).

Aux entreprises

La première de ces aides, "actée la semaine dernière", concerne les entreprises du territoire.

"Beaucoup d’entre elles ont déjà rejoint le pacte national* pour la transition énergétique et choisi des actions qui vont en ce sens. Elles n’ont pas encore toutes défini une stratégie zéro carbone et des étapes paliers pour y arriver. C’est ce que nous allons leur proposer", a expliqué Annabelle Jaeger-Seydoux.

"Une aide financière très concrète permettra aussi à ces entreprises d’entreprendre des études en faveur de la réduction des gaz à effet de serre dans leurs actions quotidiennes en termes de mobilité, de déchets et d’énergie."

Aux propriétaires

L’autre aide s’intègre dans le cadre d’un "appel à rénovation exemplaire du bâtiment".

"Un certain nombre d’aides sont déjà sur la table pour que le bâti puisse changer ses fenêtres ou encore ses toitures, dans la recherche d’une meilleure isolation du bâtiment pour une meilleure efficacité énergétique", rappelle la directrice de la MTE.

Et de compléter: "Cet appel est plus ambitieux. Il vise à apporter une aide aux propriétaires et copropriétaires pour penser et préparer une rénovation globale du bâtiment, avec l’objectif ambitieux de réduire au minimum de 50% des émissions de gaz à effet de serre."

Ce coup de pouce s’intègre dans le cadre du label Bâtiments durables méditerranéens de Monaco.

Pour rappel, il s’agit d’une démarche volontaire, pensée en cohérence avec le climat méditerranéen. Elle permet de favoriser les bonnes pratiques comme la réduction de l’impact des matériaux et des consommations d’eau et d’énergie ou le bioclimatisme, pour préserver le confort et la santé des occupants, tout en tenant compte des enjeux environnementaux, sociaux et économiques.


*Au 1er trimestre 2021, "près de 1.600" particuliers ont rejoint "la communauté dynamique des adhérents du Pacte national", a affirmé Marie-Pierre Gramaglia, conseiller de gouvernement - ministre de l’Équipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme. Par ailleurs, près de 150 entreprises, institutions et associations ont aussi signé la charte d’engagement, commune à tous les membres.

Savoir +

https://transition-energetique.gouv.mc

Le Diocèse de Monaco signe le Pacte national

"Face à ce grand processus de transition énergétique initié par notre Principauté, l’Église de Monaco ne veut pas être simple spectateur, ni même supporter motivé, mais acteur engagé", a rappelé Monseigneur Dominique-Marie David, archevêque de Monaco, à l’occasion de sa signature de la charte d’engagement du Pacte national pour la transition énergétique.

Celle-ci pose les trois grands axes de cette transition: la mobilité, les déchets et l’énergie, afin de contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre sur le territoire monégasque.

"Dans plusieurs de nos réalités, ici le Diocèse de Monaco, et la transition énergétique et numérique sont pratiquement indissociables, a souligné Ferxel Fourgon, responsable du protocole et de la communication à l’Archevêché de Monaco. Il y a 6 ans, nous avons choisi une gestion électronique des documents, qui a permis une vraie transformation de l’archevêché."

Et de citer: "La tendance est de tendre vers la suppression du papier en faveur des supports numériques. Des bornes tactiles ont été installées devant les différentes églises et permettent de remplacer nos affiches papiers et de donner aux touristes les informations historiques et de visites des édifices."

Une application devrait également voir le jour pour "permettre au visiteur de découvrir les points importants tout en marchant dans l’Église."

Le responsable de la communication a également rappelé les investissements faits en termes d’énergie. "Nous avons aujourd’hui des panneaux solaires photovoltaïques installés sur deux églises. À Saint-Nicolas, à Fontvieille, 100 % des besoins énergétiques de l’église sont couverts et le surplus est même déversé sur La Poste adjacente. Au Sacré-Cœur, aux Moneghetti, 56 % des besoins sont couverts mais le toit est plus petit."

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.