“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Des sacs-poubelles distribués aux plaisanciers pour garder les ports de Monaco bien propres

Mis à jour le 06/08/2019 à 08:32 Publié le 06/08/2019 à 12:16
Des sacs-poubelles biosourcés et des cabas sont mis à disposition des plaisanciers.

Des sacs-poubelles biosourcés et des cabas sont mis à disposition des plaisanciers. Photo Cyril Dodergny

Des sacs-poubelles distribués aux plaisanciers pour garder les ports de Monaco bien propres

L'opération "Je navigue, je trie" est menée dans 51 ports français, dont le port Hercule et celui de Fontvieille.

Depuis le début de la gestion des ports en 2006, la Société d’exploitation des ports de Monaco a mené de nombreuses actions en faveur de l’environnement, dans le but de réduire les pollutions, quelle qu’en soit l’origine. Dont la plus récente, "Je navigue, je trie", initiée par l’association Gestes propres pour lutter contre les déchets marins.

Sensibiliser aux bons gestes

À destination des plaisanciers, cette opération est dédiée à la prévention des déchets marins et au développement du recyclage. L’objectif est d’inciter les plaisanciers à adopter le bon comportement à bord. Depuis 2018, les ports de Monaco ont mis à disposition des cabas ainsi que des sachets poubelle biosourcés pour que les plaisanciers puissent faire facilement le tri des emballages.

Au port Hercule, ces sachets ne sont pas en libre-service, comme dans les autres communes partenaires en France. Ils sont à retrouver à l’accueil de la Société d’exploitation des ports. Une volonté affirmée par l’équipe. "Les dispositifs ne sont pas affichés sur le port pour pouvoir gérer de manière plus directe la sensibilisation à l’environnement. Plutôt que les sacs soient en libre-service et aient le risque de servir à autre chose qu’au tri sélectif des plaisanciers, on préfère leur donner en personne. On adapte pour toucher au mieux la clientèle", explique Cyril Quesnel, assistant technique. Il en va de même au port de Fontvieille, où il suffit d’aller demander les sacs à la capitainerie.

Le prolongement de "Ports propres"

Cette démarche « s’inscrit dans le prolongement de “Ports propres” », développe Olivier Lavagna, directeur technique et d’exploitation. Depuis 2011, les ports de la Principauté sont certifiés « Ports propres ». Ainsi, ces derniers sont dotés de points propres clos, destinés exclusivement aux plaisanciers, permettant le tri sélectif et notamment celui des huiles usagées.

Des points de dépotages sont également disposés sur les ports pour le traitement des eaux usées, les eaux grises et noires. Une équipe environnement dédiée a même été créée pour s’assurer du bon comportement des plaisanciers. "Le personnel tourne pour vérifier les plans d’eau, rappeler les gestes environnementaux… Les choses simples passent par la communication", rappelle le directeur d’exploitation.

L’opération "Je navigue, je trie" est en place jusqu’au 30 septembre. Mais il est inutile de rappeler que ce sont des gestes qu’il faut avoir tout au long de l’année.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.