“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Des potagers bientôt sur les toits en Principauté?

Mis à jour le 04/04/2016 à 05:08 Publié le 04/04/2016 à 05:08
Jessica Sbaraglia, fondatrice de « Terre de Monaco » lance une campagne de financement sur internet ce lundi pour implanter des potagers sur les toits.

Jessica Sbaraglia, fondatrice de « Terre de Monaco » lance une campagne de financement sur internet ce lundi pour implanter des potagers sur les toits. Photo DR/ Gilles Piot

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Des potagers bientôt sur les toits en Principauté?

C'est le projet porté par la société « Terre de Monaco », qui lance aujourd'hui une campagne de financement participatif pour implanter l'agriculture urbaine dans le pays

Voilà une toute jeune entreprise avec de belles idées innovantes et favorables à l'environnement. « Terre de Monaco » a décidé de se lancer dans le potager urbain. « Cela fait plus d'un an que je peaufine ce projet dans tous les détails. Originaire de Suisse, je cultivais la terre avec mes parents dans le jardin. C'est ça qui m'a donné le goût d'un vrai légume et la satisfaction d'être autosuffisante », confie la fondatrice, Jessica Sbaraglia. « Avec cette entreprise, j'ai trouvé un sens à ma vie. Je peux allier travail et passion et promouvoir de bonnes actions pour la planète. » Les toits, les terrasses et les alentours des bâtiments de la Principauté pourraient peut-être bientôt se transformer en petits potagers. D'où le slogan de l'entreprise : « Le goût d'en haut ».

L'entreprise lance ce lundi une grande campagne de financement participatif sur internet. Objectif ? Récolter les 25 000 euros nécessaires à sa création. « C'est en regardant Fontvieille vu d'en haut que cela m'a sauté aux yeux. Tant de surfaces plates sur les toits et peu de verdure. C'était le point de départ idéal. »

L'entreprise attachera beaucoup d'importance à la qualité des graines et du matériel utilisé, et proposera même des cours d'entretien pour que les clients deviennent des pros du terreau. Les bacs installés protégeront au maximum les aliments des fluctuations de la température et de la rétention des eaux de pluie.

Une culture bio

« Nous soutenons le principe d'une agriculture raisonnée. C'est-à-dire d'une alimentation saine et de saison avec le moins de gaspillage possible. Sans compter le pouvoir apaisant du jardinage et d'entretenir ses propres cultures. C'est quelque chose d'unique. »

Le projet valorise les surfaces plates tout en mettant en valeur des produits bio. Les plus grosses parcelles seront en priorité destinées à la consommation locale sur les marchés, dans les restaurants ou les épiceries. Ce qui permet également d'apporter une solution aux problèmes de l'emballage des produits, du transport et de la traçabilité des aliments. « Il faut que tout soit fait dans le respect de la nature. J'espère que nous atteindrons nos objectifs et que la Principauté sera bientôt remplie de milliers de petites mains vertes qui profiteront du vrai goût d'un légume non industriel et sans pesticides », souhaite Jessica Sbaraglia.


Savoir +
« Terre de Monaco », 17 avenue de l’Annonciade, Monaco. Rens. 06.78.63.34.41 ou contact@terredemonaco.com.
Pour participer à la campagne : www.monacocrowdfunding.com/fr/terre-de-monaco.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.